AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Premier jour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hatsuyuki Taisetsu
Peuple de Dansale
avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 18/02/2008

Autres
Métier: New Haut Représentant de Dansale
Age du personnage: 27 ans
maître de /esclave de: Pas de Maître/Pas d'Esclave

MessageSujet: Premier jour   Lun 25 Fév - 23:20

Le voyage avait paru très long et éprouvant pour Hatsu de Dansale à Enya. Il avait regardé jusqu’au dernier moment sa planète s’éloigner à regret. Il avait l’impression de perdre son être aimé et de ne jamais plus la revoir. Il avait caché son visage pour caché sa tristesse, qu’il n’arrivait pas à masquer. Il y avait peu de personne dans cette navette, car c’était une navette officielle. Mais il devait resté stoïque en chaque circonstance, ce qu’il arrivait tous le temps à faire, sauf quand cela concernait Dansale.

Il finit par relever les yeux pour ne voir que l’espace et il se perdit comme à son habitude dans ses rêves, son monde imaginaire. Mais finalement Enya apparut par le hublot et la navette en fit le tour complet, pendant qu’un secrétaire lui expliquait certains points important de cette planète. Il avait du mal à s’exprimer car il avait l’impression que Hatsu ne l’écoutait pas. Ce qui était peut être le cas … Peut être pas …

L’atterrissage se fit en douceur et une limousine blanche se présenta. Hatsu remonta son écharpe, ignorant le manteau que son secrétaire lui recommandait. Il avait encore envie de sentir la chaleur de Dansale. Mais Enya était froide, impersonnelle. Il avait déjà hâte de quitter cet endroit, mais il avait une mission importante à accomplir. Et peu lui importait ce qu’il devrait perdre, sacrifier ou autre pour y arriver. IL le ferait avec force, vigueur et amour. Tous pour Dansale !

Il regarda son secrétaire qui avait l’air ennuyé. Il lui expliqua qu’il aurait du être accueilli par un représentant de Dansale, ici, mais à priori il était en retard, ou avait eu un empêchement. Hatsu haussa les épaules et il entra dans la limousine, pour se mettre près de la fenêtre. Il regarda le paysage défiler sous ses yeux, mais tous ce qu’il voyait c’était Dansale, son soleil et son sable.

Son secrétaire lui ouvrit la porte et il se retrouva face à des ruines ... Il comprit au vu du chantier que cela devait être le siège de Dansale et de Crystania. Il interrogea le secrétaire du regard, qu'était il sensé faire ici ? Mais il attendit patiemment, il devait y avoir une bonne raison à sa présence en ces lieux. Peut être voulait il qu'Hatsu voit de ses propres yeux le carnage qu'avait effectué les enyans ...Il n'en savait rien, maiss il n'avait pas besoin de cela pour savoir que les enyans disparaitrait de cette planète, car elle était voué à devenir un autre Dansale, les choses étaient ainsi, et elles seraient ainsi.

Ainsi donc c’était ici que sa nouvelle vie allait commencer. Il s’en montrerait digne !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keizuke Okazaki
Peuple de Dansale
avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 18/02/2008

Autres
Métier: Conseiller Suprême du Haut représentant de Dansale
Age du personnage:
maître de /esclave de:

MessageSujet: Re: Premier jour   Lun 25 Fév - 23:50

Suite à l’attentat, Keizuke avait passé plusieurs semaines à l’hôpital afin de soigner ses blessures. Ayant était dans l’immeuble aux moments de l’explosion, le conseiller suprême de Dansale avait manqué à sa tache, à son devoir afin de retrouver des forces. Quelques jours ou plutôt quelques heures après avoir était admis à l’hôpital, Keizuke découvrir un nouveau pouvoir : l’auto génération. Soignant soit même ses plaies, le jeune Lytrath retrouva vite le chemin du travail.

En ce jour banal, alors que le décret pour punir les Enyan vient d’être admis, le jeune Lytrath retourne à Muon Perle pour voir les dégâts. A peine fut-il arrivé qu’il aperçoit un homme, un autre Dansalien, entouré par quelques gardes du corps, observé Muon Perle.

Les tours jumelles deviendrait-elle un lieu touristique ? Ignorant que le futur haut représentant venait d’arrivé sur Enya, Keizuke s’approcha de lui. Vêtu d’un costume de couleur blanc, avec des lunettes de soleil, même s’il faut avoué que le soleil n’est pas très gênant, pour le regard turquoise de Keizuke, le port de lunette de soleil est obligatoire.

Une fois proche de cette homme, Keizuke aperçu les gardes du corps et un homme aux costumes de mettre entre eux. Alors que le jeune conseiller suprême aller s’adressé à ce « visiteur », une voix l’appela.

Loin derrière lui, un jeune homme, un Dansalien, court vers lui, les pommettes rouges par cette soudaines courses. Des dossiers en main, ce jeune Dansalien, à l’allure assez craquante s’arrête essoufflé devant Keizuke. Souriant, le jeune conseiller, salua à son tour ce jeune coursier. En réalité, celui-ci est son nouveau secrétaire. Ne sachant pas qui recrute les Lytrath, Keizuke était heureux d’avoir un secrétaire aussi mignon, surtout lorsqu’on vient vers lui, les pommettes rouges, le regard brillant, comme s’il était en admiration vers lui. Alors que Keizuke lui sourit, le jeune secrétaire prend la parole :


- « Monsieur le conseiller… veuillez m’excuser, mais je viens d’apprend qu’une personne très importante de Dansale vient d’arriver… on parle même du futur haut représentant…. Il est derrière vous monsieur »

Ses derniers mots fut murmurés. Pourquoi murmurés ses paroles, elles ne sont point gênant si ? Souriant de nouveau, Keizuke pris la pile de dossier de son secrétaire et y jeta un coup d’œil, avant de prendre la parole :

- « Merci beaucoup pour cette information… veuillez me présenter plus tard ses dossiers… dans mon nouveau bureau… vous pouvez disposer »

Le ton qu’emploie Keizuke est froid, sec, mais quelques part, il reste doux et taquin. Si on ne peut le deviné, en réalité, Keizuke à des vue sur son secrétaire et le troublé lorsqu’il se retrouve seul l’amuse énormément.

Une fois le secrétaire partie, Keizuke se retourna pour faire face de nouveau à ce visiteur, qui désormais n’a plus le statue « visiteur ».


- « Bonjour… je me nomme Okazaki Keizuke… je suis le conseiller suprême du futur haut représentant de Dansale… à qui ai-je l’honneur ? »

(Poste assez pourrit, je crois... je file me coucher ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hatsuyuki Taisetsu
Peuple de Dansale
avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 18/02/2008

Autres
Métier: New Haut Représentant de Dansale
Age du personnage: 27 ans
maître de /esclave de: Pas de Maître/Pas d'Esclave

MessageSujet: Re: Premier jour   Mar 26 Fév - 0:44

(non non pas pourri du tout, loin de là !)

Hatsu était perplexe et rêveur. Il avait toujours cet air, un air perdu, ailleurs. Il était donc difficile de savoir si il était heureux, malheureux, où si il réfléchissait à un problème existentiel, ou juste a ce qu'il allait mangé ce soir. Toujours est il qu'il était debout, dans cet air humide et froid, qui s'infiltrait lentement dans ses vêtements et ses os. Les dégâts étaient importants et les bâtiments à reconstruire. Il n'avait pas été consulté pour les plans, il supposait donc que c'était encore Enya qui décidait, ou alors le conseil avait décidé de reconstruire la même chose, pour montrer aux Enyans qu'il ne se laisserait pas faire. Pour sa part, il aurait choisis de faire différemment pour bien montrer à ce peuple qu'il y avait maintenant deux nouveaux dirigeants et que la partie serait bien différente. Il s'interrogea d'ailleurs sur son homologue Crystanien. Il serait sûrement l'inverse de lui même. Ce serait une bonne chose pour conquérir ce monde, mais ensuite, il faudrait qu'Hatsu soit très fin pour que Crystania parte et laisse cette planète aux Dansaliens ... Enfin pour le moment c'était son premier jour, il pouvait donc se permettre de se relâcher un peu, et de penser demain aux tactiques qu'il devrait employer comme dans un jeu d'échec. Prévoir les coups à l'avance pour toujours être le premier et supplanter Enyan comme Crystanien.

Hatsuyuki finit par tourner la tête sur le côté. Il fut alerté par les mouvements de ses gardes du corps. Un jeune homme, un peu plus jeune que lui à priori, arrive vers eux. Il a beau être dansalien, Hatsu trouve ses manières un peu cavalière. Mais il reste en retrait, regardant la scène comme le spectateur qu'il est. Il peut admirer la peau bronzée de ce Lytrath, sa grandeur donnant de la finesse à sa stature, ses vêtements d'un magnifique blanc, couleur qu'il affectionne particulièrement. Il trouve ses lunettes de trop, il n'aime pas ne pas voir les yeux, mais peu importe. Il va sûrement passer son chemin. Hatsu remarque qu'ils ont à peu près la même taille, Hatsu faisant dans les 1m83.

Il voit un autre Dansalien courir derrière le premier et arriver tel un jeune dandy, près de son idole. La scène est touchante, sûrement deux amants. Mais à priori ils sont aussi là pour le travail à voir les dossiers qui passe de mains en mains. Hatsu reste silencieux et il finit par regarder de nouveau la construction. Cette scène n'est pas pour lui de toute façon. Finalement "le futur amoureux transit" s'en va et le Lytrath s'approche. Les gardes du corps se rapprochent de nouveau pour empêcher le jeune homme de passer. Il se présente et Hatsu tourne la tête pour le regarder sans vraiment le regarder. Un regard dont il a le secret. C'est comme si il regardait derrière Keizuke sans vraiment s'intéresser à lui. Son propre secrétaire s'avance pour prendre les devants et éloigner les gardes du corps.

"Ha Monsieur Okazaki c'est un plaisir de vous rencontrer. Nous vous attendions à la descente de la navette, mais ce n'est pas très important. Je vous présente Monsieur Hatsuyuki Taisetsu, le nouveau représentant de Dansale sur Enya. Il vient juste d'arriver de son voyage et je ... Enfin peut être pourrions nous aller voir ses appartements pour qu'il se repose ? Enfin je ne sais pas ce que vous avez prévu Monsieur Okazaki, veuillez me pardonner."

Il se décala pour que Keizuke soit dans le champ de vision de Hatsu. Hatsu fit un sourire dans le vague mais il ne parla toujours pas, ni ne prit d'initiative. Il resta là où il était. Il ne paraissait pas froid, ou distant, juste comme un enfant qui attend qu'on lui dise quoi faire. Du moins c'était cette impression qui ressortait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keizuke Okazaki
Peuple de Dansale
avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 18/02/2008

Autres
Métier: Conseiller Suprême du Haut représentant de Dansale
Age du personnage:
maître de /esclave de:

MessageSujet: Re: Premier jour   Mar 26 Fév - 13:50

(merci merci !!! je suis trééééés inspiré par notre rp ^^)

Une fois son jeune secrétaire partie, Keizuke n'hésite pas à se présenté à cette homme qui vient sur Enya pour diriger. Si son secrétaire est comme en admiration pour lui, cela n'est pas réciproque, pourtant, ce n'est pas l'envie de jouer qui manque au jeune Lytrath.

Ayant un caractère sérieux mais bien trempé, Keizuke aime jouer et taquiné ses employés, surtout lorsqu'il est dans son bureau. Son secrétaire connait le tempérament joueur du conseiller et cela semble lui plaire de plus en plus, car les visites dans son bureau augmente de jour en jour. Mais voilà que l'attentat à réduit ses moments de plaisir à des moments de travail. Pendant les quelques jours ou Keizuke avait manqué à son travail, son secrétaire et quelques nouveau conseiller (bien moins important que Keizuke) on pris le relai. Mais maintenant que Kei est revenu, il a dût et doit encore endossé le rôle de conseiller suprême, en attendant qu'un candidat soit elu pour être le "haut représentant de Dansale".

Cette homme, entouré par des gardes du corps et des hommes d'affaires ne trompe pas. Les informations donné par le secrétaire ne sont pas fausse, cette homme a bien était envoyé pour être le futur haut représentant. Pourtant, tant que le conseille de Dansale ne l'a pas élu, celui-ci reste un candidat comme les autres. Etait-il plus favorisé que les autres ? Ne sachant rien à propos de cette hommes, ni à propos de son arrivé soudaine sur Enya, Keizuke reste correct, sérieux et respectueux. Etant le conseillé suprême, il se doit d'être sérieux et respectueux, si cette homme est choisit, ils devront travaillés ensemble...

Alors que Keizuke a finit de se présenté, un homme, surement le secrétaire de ce candidat s'approche et prend la parole. Alors comme ça il l'attendait ? N'ayant pas été prévenu de son arrivé, Keizuke ignore que cette soudaine rencontre est le fruit du hasard et que cela tombe bien. Souriant d'une façon élègeante et classe, Keizuke écouta jusqu'au bout les paroles de ce secrétaire, pour ensuite prendre la parole. Retirant ses lunettes de soleil, Keizuke laissa son regard turquoise posé et détaillé sans gêne cette inconnu, qui semble l'observé, s'en s'intéréssé à lui personnellement.


- "Pour être franc, votre arrivé ne m'a pas été annoncé.... enfin mon secrétaire vient juste de me l'apprendre, donc veuillez m'excuser pour ne pas être venu vous acceuillirs. En ce qui concerne les appartements de Monsieur Taisetsu, il l'attende. Puis-je vous demandez si le voyage c'est bien passer ?"

Tendant la main vers le parking, Keizuke invite ses personnes à le suivre jusqu'au appartement. Alors que tous avances vers le parking ou de grosse et luxueuse voiture, non des limousines futuristes les attends, Keizuke pris à nouveau la parole :

- "Si Monsieur Taisetsu accepte ma compagnie, je peux lui faire visiter ses appartements et s'il désire connaitre mieux cette planète, je peux le renseigner... qu'en pense t-il ?"

En réalité, Keizuke n'aime pas parlé à quelqu'un par l'intermédiaire d'un autre. Ce secrétaire qui prend la parole n'est pas quelqu'un de gênant, mais au fond de lui, Keizuke à hate d'être seul avec son futur haut dirigeant. Alors que le petit groupe arrivé prés des limousines, Keizuke observe, détaille, mate ce Hatsuyuki. Observant sans gêne, la composition de son corps, l'emplacement des formes plus que jolie, de son visage si angélique, chose qu'il aimerait pervertir.

Quoi ? Keizuke serait un pervers ? Bien sur, jamais il n'a caché cela. En plus d'être une personnes brillante et sérieuse, Keizuke est quelqu'un de joueur, de taquin mais surtout de pervers. Même s'il ne fait rien pour divertir cette homme, son esprit tordu, sadique ne peut s'empêché d'imaginé un corps aussi sexy prendre des poses bien plus érotique.

Souriant à nouveau, face à ses pensés coquines, Keizuke attendit qu'un portier ouvre la porte d'un limousine pour dire à nouveau :


- "Serait-ce un problème, si uniquement monsieur Taisetsu et moi même montions dans ce véhicule ?... Un autre peut vous prendre... et vous nous suivez... cela vous irait-il ?..."

En réalité, la voiture prévu pour Keizuke est l'une des plus luxueuse de Enya et seul les personnes importantes ont le droit d'y entrer.... Et puis, Keizuke a envie d'être seul avec cette homme pour l'entendre parlé...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hatsuyuki Taisetsu
Peuple de Dansale
avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 18/02/2008

Autres
Métier: New Haut Représentant de Dansale
Age du personnage: 27 ans
maître de /esclave de: Pas de Maître/Pas d'Esclave

MessageSujet: Re: Premier jour   Mar 26 Fév - 14:52

(Cool ! j'ai hâte de connaître la suite !!!)

Le geste nonchalant pour retirer les lunettes, Hatsu regarda ses yeux bleutés. Ils étaient beaux, francs mais il y avait un autre petit quelque chose dedans. Il ne savait pas encore quoi mais peut être l'apprendrait il au fur et à mesure de leur collaboration. Il était donc le conseiller suprême, celui qui guiderait le haut représentant de Dansale. Il n'était donc pas un simple dandy, un beau gosse, non il avait quelque chose dans la cervelle ! C'était intéressant. Il ressemblait plus à un mannequin qu'à un conseiller, mais justement cela pourrait sûrement servir. De toute façon pour le moment Hatsuyuki n'était qu'un candidat parmi tant d'autres. Certes il avait des recommandations, une attitude générale intrigante et un pouvoir très utile pour ce genre de poste, mais la partie n'était pas encore gagné. Surtout que les enyans pourraient se mêler de l'affaire pour le séquestrer, ou bien peut être que Crystania s'en mêlerait, ou peut être même des Dansaliens se feraient un plaisir de l'éliminer pour que leur projet se mette en place. Il savait qu'il avait les faveurs des grands manitous de dansale, car il avait une chose que les autres n'avaient pas : La foi en Dansale ! Il ne vivait que pour elle ! C'était pire qu'un amant, pire qu'un père et une mère, pire qu'un double de soit, c'était tous simplement sa raison de vivre.

Il laissa donc son secrétaire et Keizuke discutait ensemble. Quand il aurait à intervenir il le ferait. Celui d'ailleurs se montra d'ailleurs fort poli, respectueux et très diplomate, car de lui même il engagea la conversation et les invita à la suivre. Tout le monde se mit en branle et le secrétaire resta à son niveau, tandis que les gardes du corps se positionnaient en carré et que Hatsu restait à quelques pas derrière eux, comme extérieur à tous cela.

"Oh ? Je comprends pourquoi alors vous n'étiez pas là. Ce n'est pas grave Monsieur Okazaki, nous sommes partis rapidement de Dansale, enfin le plus rapidement que nous pouvions. Il y a beaucoup de remue ménage sur notre planète. Même si nous n'avons pas été touché directement" si je puis dire, cela nous affecte énormément. J'espère que vous n'avez pas trop souffert pendant cet attentat. J'ai cru comprendre que vous avez séjourné en hôpital pendant quelques jours ? Cela a du être affreux. Mais veuillez me pardonner, je suis très indiscret, ceci ne me regarde pas. Mais je vous remercie nous avons passé un excellent voyage. Nous avions hâte d'arriver ici."

Le secrétaire regarda en coin Hatsuyuki, il n'était pas très sûr que sa dernière phrase soit commune pour eux deux, mais il était difficile de savoir ce que pensais réellement Hatsu. D'ailleurs il continuait de sourire gentiment, avec beaucoup de naïveté et d'entrain, les yeux un peu plissés. A priori il partageait les dires de son secrétaire. Le secrétaire écouta les paroles de Keizuke alors que Hatsu, lui, regarde les limousines, et les grosses voitures comme un enfant devant des jouets qu'il ne connaît pas. Le secrétaire se racla la gorge un peu gênée, visiblement.

"je ... je ne vois pas de raison pour que vous nous accompagniez Monsieur Okazaki. Vous connaissez beaucoup mieux que nous cet endroit. Ce serait un plaisir et un honneur que de vous suivre."

Ce secrétaire était très "secrétaire". Jamais une parole plus haut que l'autre, tout pour servir son "Maître" et toujours présent, mais discret, enfin pas toujours. Alors que Hatsu tourne littéralement le dos aux deux personnes, faisant le tour des yeux du parking, il se met à sourire quand il entend les paroles de Keizuke. Ainsi donc la véritable partie allait enfin commencer ... Cet homme était au pouvoir actuellement, c'était lui qui avait dirigé Enya avec l'ex haut représentant, et il serait encore au pouvoir après, avec le nouveau haut représentant. Allait il lui demander des faveurs de suite ? Allait il se positionner avec lui ou contre lui ? Allait il le jauger, le juger pour savoir si oui ou non, il le soutiendrait. Ou bien allait il lui dire qu'il était de mèche avec Crystania et qu'il ferait tous pour que cette planète appartienne aux Crystaniens. Où peut être même qu'il avait participé activement à l'attentat qui avait eu lieu avec les Enyans ... Tout était possible. Mais Hatsu n'était pas aussi naïf qu'il le montrait bien.

Il se retourna en souriant toujours. Il s'avança vers la limousine et avant de monter le premier, il s'exprima enfin. Sa voix était douce et chaude. Elle avait l'accent de Dansale, de ce sable rêche mais au combien vivifiant, de cette chaleur insoutenable qui manquait tant à cette planète.

"Commençons par la visite des lieux que je dois absolument connaître sur Enya. Mes appartements attendront ce soir ... Si vous le voulez bien, bien sûr ^^"

En disant cette dernière phrase, il releva les yeux pour regarder droit dans les yeux Keizuke, un petit sourire mutin sur le visage, des yeux rieurs, et une grande tendresse dans la voix et le visage en général. Puis il entra pour se mettre dans le sens de la circulation, il voulait voir le paysage qui avancerait avec lui. La voiture était magnifique, et même si il était habitué au luxe, cette voiture était vraiment immense. Il ouvrit de suite le mini bar et il regarda les différentes boissons. Il sortit deux verres et il versa du jus de tomate dans chaque. Quand Keizuke le rejoindrait, il lui montrerait son verre et il boirait le sien. Il avait grand soif, et il n'était pas bon de boire pendant le service. Bien que Hatsuyuki se considérait toujours de service de toute façon. Il avait servit Keizuke car il trouvait cela normal, mais il aurait pu tout de même lui demander la boisson. C'était fait de toute façon. Il alluma la télévision pour tomber sur une chaîne Enyan, contrôler bien sûr par les Lytraths. Il n'avait vu qu'en photo les enyans, et il toucha du bout des doigts l'écran. Ces couleurs de cheveux étaient vraiment incroyables. Puis il changea de chaîne pour tomber sur un canal pour Crystanya, il y resta quelques secondes et il changea pour tomber sur une de Dansale. Il regarda avec tristesse et passion ce sable chaud, cette dune, ce vent. Puis finalement il éteignit la télévision, reposa son verre vide et il croisa les jambes. Il y avait largement la place. Il mit son coude sur la porte, et sa main dans sa joue. Il commença à se perdre dans la contemplation du futur paysage.

Son secrétaire, quand à lui, avait compris où était sa place. Il y avait peu de doute pour qu'un attentat à l'encontre d'Hatsu, se fasse aujourd'hui. Très peu était au courant de son arrivé ici.

"Très bien Monsieur Okazaki, je vous confie Monsieur Taisetsu, prenez en soin ... Nous vous suivrons à distance raisonnable."

Il s'inclina devant Keizuke, vérifia que Hatsuyuki n'avait besoin de rien d'autre et il partit avec les autres dans une autre voiture moins luxueuse, mais plus pratique, au cas où ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keizuke Okazaki
Peuple de Dansale
avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 18/02/2008

Autres
Métier: Conseiller Suprême du Haut représentant de Dansale
Age du personnage:
maître de /esclave de:

MessageSujet: Re: Premier jour   Mer 27 Fév - 14:01

(12h01, j'suis dans les temps XD)

Dans ce monde ou les lytraths sont considérer et se considère eux même comme la race supérieur, le rôle de Keizuke est bien définis. Avant les attentats, le jeune blondinet, aux regards de glace mais au pouvoir de feu, avait pour simple travail, être aux côtés du haut représentant de Dansale et le conseillé. Bien sur, son travail n’est pas aussi simple. Lorsque le haut représentant ne peux assisté ou diriger une quelques réunions ou un entretien avec le haut représentant de Crystania, c’est à lui de s’en occupé. D’ailleurs, même si pour beaucoup de Lytrath, le poste de conseiller suprême est l’un des plus convoités, aucun n’arrive à la cheville de kei. Pourquoi ? En plus d’avoir une carrure imposante, il ne faut pas croire que pour être haut conseiller, il suffit d’être beau. La beauté n’est pas obligatoire, mais avoir assez d’intelligence et de tact, si. Lorsque Keizuke fut touché par les attentats, un grand nombre de lytrath de Dansale avait tenté d’avoir son poste. Etant à haute responsabilité mais aussi bien payé, beaucoup rêve que ce jeune blondinet laisser un autre prendre sa place. Si un jour cela arrive, y aurait-il un digne successeur ? Car étrangement et contrairement au poste de « haut représentant », on n’élu pas le conseiller suprême, celui-ci est choisit sur ses compétences. Même après avoir était gravement blessé, Keizuke n’a pas décidé d’abandonné. Sachant que son meilleur ami, qui n’était autre que l’ancien haut représentant et mort dans l’attentat. Même si pour beaucoup, le fait qu’il reprend assez vite son travail, montre qu’il est insensible et que la perte d’un ami proche lui et insignifiant, Keizuke s’en moque. Pour lui, son travail est le plus important, il a était choisit et il est venu vivre sur Enya pour son travail, alors même s’il est a peine rétablie, le voilà déjà aux commandes, car tant qu’aucun haut représentant n’est officiellement élu, c’est lui qui doit s’occupé de tout le travail.

Le fait qu’il soit le haut représentant « remplaçant » ne veut pas dire que keizuke va être l’élu. De toute façon, ce poste ne plait pas au jeune conseiller. Même si avoir un bon salaire, avoir un travail avec de haute responsabilité, Keizuke ne veut pas avoir la meilleur place… Et puis, on lui a appris, qu’être au première loge, ne signifie pas avoir le contrôle total... n’est-ce pas le second postes qui aide à donner de meilleur instruction et aide à la réussite de l’invasion (si je peux appelé cela, comme ça ^^)

Bref, en cette journée quelques peu ensoleillé, Keizuke n’avait pas était prévenu qu’un élu de Dansale, arriverait sur Enya pour le poste de haut représentant. Même si dans sa tête de pervers, voir un corps si fin, si sexy et ce visage d’ange être candidat pour le rang de haut représentant, est une excellente idée, Keizuke ne le montre pas.

Ayant eut une certains intimité entre keizuke et certaines personnes du gouvernement, Keizuke veut tester Taisetsu. Non pas qu’il va lui sauter dessus, mais avoir en premier lieu, une conversation normal et classique serait un bon début non ?

Alors que Keizuke amène le futur haut représentant et sa compagnie vers les voitures ou plutôt les luxueuse limousine, le secrétaire lui répond et pose des questions. La politesse de celui-ci, prouve que Taisetsu est bien entouré. La courtoisie et la politesse qu’on lui fait honneur sont des plus agréables et rendent les choses bien plus agréables. Après avoir retirer ses lunettes et après les avoir posé sur son haut représentant, Keizuke pris enfin la parole :


- « Alors ce qui ce dis ici est vrai… j’ai entendu parler d’un certain remus ménage sur Dansale mais je n’en étais point sur. Même si les pertes sont assez importantes et douloureuse, nous ne pouvons laisser cette affront être recommencé… J’ai bien était blessé. Au moment de l’explosion j’étais dans ses tours mais par chance je vais bien. Votre indiscrétion ne me gêne pas… cela me rappel fortement Dansale.. à croire qu’une fois ici, tout le monde perd les bonnes habitudes et la politesse… »

Lorsque le secrétaire accepta que le futur haut représentant soit seul dans la voiture avec lui, Keizuke le salua d’un petit geste de la tête et répondit rapidement :

- « Monsieur Taisetsu ne risque rien désormais… ceci est l’une des voitures prévu pour le haut représentant et son conseiller, c’est pourquoi je ne peux vous y convier… sauf si monsieur désire un changement… »

Voir le nouveau candidat s’installé dans la voiture, signifie que la présence de ses secrétaires et gardes du corps ne sont pas nécessaire. Heureux de pouvoir se retrouvé seul, Keizuke laissa le jeune haut représentant découvrir les divers services de la voiture, pendant qu’il échange quelques dernières paroles avec le secrétaire.

Lorsque Hastu proposa de visité la ville, et d’aller bien plus tard à ses appartements, Keizuke en fut un peu heureux. En réalité, ce retrouvé seul avec cette homme l’amuse bien plus. Même s’il ne le montre pas, son côté pervers ne cesse de le provoquer. Voir un ange si fin et qui semble si fragile à sa porte, donne faim… (si le sous entendu est compris ^^)


- « Cela ne me gêne pas. Nous allons donc visiter Enya, connaître cette ville ne vous est pas obligatoire mais nécessaire… cela dépend du point de vu bien sur. »

Lorsque le secrétaire dis lui confier la garde et la protection de Hastu, Kei hocha la tête et entre dans le véhicule, tandis que la compagnie va dans l’autre voiture. A peine assis, Keizuke reçoit un verre avec du jus de tomate. Souriant face à ce contenu un peu simple mais original, Keizuke remercia brièvement le futur haut représentant puis il actionna un petit bouton, afin d’informé le conducteur de leurs faire une visite de la ville.

- « Merci beaucoup monsieur… »

S’installa confortablement, Keizuke entrouvrit sa chemise, laissant son torse être à la vue de quiconque, pour ensuite regardé Hastu et dire :

- « Votre voyage sait-il vraiment bien passé ?… Enya n’est pas comme Dansale, mais on peut s’y faire vite même si à mes yeux Dansale reste le meilleur endroit pour vivre…. »

(oops, dsl je sèche pour la fin… euh… je trouverais un sujet de conversation au prochain post, promis ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hatsuyuki Taisetsu
Peuple de Dansale
avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 18/02/2008

Autres
Métier: New Haut Représentant de Dansale
Age du personnage: 27 ans
maître de /esclave de: Pas de Maître/Pas d'Esclave

MessageSujet: Re: Premier jour   Mer 27 Fév - 16:36

Le secrétaire décida de ne rien rajouter aux différents commentaires de Keizuke, il savait qu'il avait été incorrect et indiscret vis à vis de lui. Mais il avait aimé sa manière de parler et de lui répondre d'une manière franche et directe. Nul doute que Hatsuyuki aimerait aussi mais avait il prêté attention à leur conversation. A priori non, bien trop occupé à regarder les voitures ...

Toujours est il que maintenant Hatsuyuki se retrouvait seul avec Keizuke dans la voiture. Il le regarda y pénétrer puis se dévêtir un peu. Faisait il si chaud que cela ? Lui avait froid, il trouvait cette planète froide, et comparé à Dansale, c'était un frigo ! Mais Crystania lui serait sûrement un congélateur pour Hatsu. Il était heureux d'avoir son col roulé et son écharpe, ce n'était vraiment pas de trop sur cette planète. Il pouvait se dire qu'au moins ici il mettrait des affaires qu'il n'avait pas l'habitude de mettre sur Dansale. C'était une maigre consolation mais c'était déjà cela.

Il avait saisi l'allusion de Keizuke sur Enya, et même si il ne connaissait pas cette planète de ses yeux, il y connaissait déjà tous les lieux à la mode, tous les endroits importants et bien d'autres encore. Il avait un immense dossier sur Enya et il l'avait appris par coeur. C'était obligatoire ET nécessaire. Et il n'aimait pas ce lancer dans quelque chose sans en connaître les tenants et les aboutissants. Mais il voulait aussi se rendre compte par lui même de tous cela. Se forger sa propre opinion et non pas suivre seulement celle des autres. Il était satisfait d'avoir un guide, car il lui aurait été difficile d'en saisir toutes les subtilités sans lui. Mais Hatsuyuki ne serait pas le seul à être testé aujourd'hui. Car certes il n'était pas encore le haut conseiller, mais Keizuke pourrait sauter avec le nouveau venu. C'était peu probable, si le Haut Conseiller voulait se faire bien voir, mais possible. Une manière de montrer que Dansale serait représentée différemment maintenant. Mais ce n'était pas le souhait de la haute société de Dansale, ce ne serait donc pas la sienne non plus. Mais lui faire comprendre qu'il n'était pas si dupe ...

Hatsu commença à suivre le paysage, n'ayant pas retenu où ils se dirigeaient pour le moment et s'en moquant bien. Il tourna son visage vers le jeune homme quand celui ci lui posa une question. Qu'entendait il par "vraiment" ? Il lui sourit poliment et il reporta son attention sur la ville tout en parlant d'une voix lointaine.

"Oui, bien."

Et il se renferma dans son mutisme. C'était sa manière d'être mais aussi sa manière de tester les autres. Seulement il n'avait pas très envie qu'un mal aise s'installe entre eux. Si ils devaient travailler ensemble, ils devaient se comprendre et s'accepter un minimum. Il finit par se décider à lui reparler, même si cela lui coûtait, mais d'une manière sérieuse et protocolaire.

"Il va me falloir un dossier sur chaque Dansalien influent sur cette planète. Qui tient qu'elle commerce ? Sur qui je peux compter, de qui je dois me méfier. Et j'aimerais un dossier sur chaque Crystanien aussi. Je dois savoir à qui je m'adresserais et de quel manière je dois m'adresser à eux. Bien évidement connaître leur petit secret, leur défaut et lubie, serait un grand atout. Je suppose que vous avez déjà ce genre de dossier quelque part ... Bien évidement, vous joindrez le vôtre par la même occasion."

Il arrêta de regarder la fenêtre pour pencher la tête de côté tout en souriant généreusement vers Keizuke. Le premier "piège/test" venait d'être lancé. Il savait que Keizuke ne serait pas dupe. Hatsuyuki s'était déjà renseigné sur lui et il avait déjà son propre dossier sur lui. Mais est ce que Keizuke lui en donnerait un ? Et si oui, y mettrait il vraiment tout ? Là était le teste, le test de loyauté et de confiance.

Il regarda de nouveau à l'extérieur pour y voir ses habitants si hétéroclites. Des lytraths, des enyans, certains en tant qu'esclaves d'autres à priori libre. Il posa sa prochaine question de manière détachée et sans le regarder, comme si la question n'était pas vraiment importante et qu'il n'y prêtait aucune importance.

"Que pensez vous des enyans ? En avez vous chez vous ?"

Sa main était sur son menton, et il avait cet air perdu, ailleurs, loin. La conversation se ferait peut être facilement ou non ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keizuke Okazaki
Peuple de Dansale
avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 18/02/2008

Autres
Métier: Conseiller Suprême du Haut représentant de Dansale
Age du personnage:
maître de /esclave de:

MessageSujet: Re: Premier jour   Mer 27 Fév - 20:55

(un post plus petit, je dois partir ^^)

Keizuke était intrigué par cet homme, cet ange qui semble intéressé par la ville, sans vraiment l’être. A peine fut-il installé dans la luxueuse voiture, Keizuke entre ouvrit sa chemise, non pas parce qu’il a trop chaud, mais uniquement parce qu’il en avait envie. De plus, avec son pouvoir, il ne peut avoir froid. Si Keizuke le désir, il peut enflammer n’importe qui en un simple effleurement mais ça il ne le fait que si on est gentil avec lui…

Lorsqu’il demanda à nouveau si le voyage s’était vraiment bien passé, Keizuke essayé d’engager la conversation, mais cela ne semble pas plaire au futur haut représentant. L’observant ainsi appuyé sur la porte de la voiture, observant la route, la ville, Keizuke resta silencieux. Non pas qu’il aime particulièrement le silence, mais il ne sait pas quoi dire, sans vexé cette inconnu. Oui pour keizuke, cet homme est un inconnu, enfin, tant qu’ils n’ont pas fait connaissance correctement.

Lorsque Hastu ce mit à parlé, Keizuke l’écoute attentivement, souriant légèrement à sa « provocation ». Alors voilà qu’il le teste ? Ayant très bien compris le sens des paroles de cet homme, Kei se mit à sourire avec plus de franchise pour ensuite prendre la parole :


- « Très bien monsieur. Effectivement, un dossier concernant les Lytraths vivant ici vous sera présenté, tout comme pour les Crystanien et certains Enyan. Quand à mon dossier, il fera partie de ceux des Dansaliens, je n’allais pas m’exclure de la recherche…. »

Lâchant un petit et discret soupire, Keizuke posa son regard sur la route, et repris la parole :

- « Vous aurez le droit de voir certains dossier mais seulement si vous êtes choisit. Comprenez moi bien, je n’ai pas mon mot à donner sur la personne choisit et cela ne m’affecte pas, mais concernant les dossiers, seuls le haut représentant et les personnes qui sont attachés aux gouvernement ont un droit de regard… mais pour être arrivé dans la plus grande discrétion sur Enya, cela semble signifier que vous avez déjà était choisit, si je me trompe… »

Alors que la ville défile devant eux ou plutôt par la vitre de la voiture, Keizuke fit un petit commentaire :

- « Vous pouvez voir par la vitre, le centre ville… voulez-vous faire un arrêt à chaque lieu ?… »

Passant sa main dans ses cheveux, tout en sirotant son verre de jus de tomate, Keizuke entendit la question du futur haut représentant. Voilà une question fort intéressante…

- « Les Enyans ?…. Devrais-je les défendre après ce qu’ils ont osé faire ?… Sacher que dans cette attentat, j’ai perdu un ami proche et savoir que ses êtres inférieur ont osé revendiqué un tels actes ne me plait pas. Je n’ai pas d’Enyan en m’a propriété. Non pas que je n’aime pas cela, mais je n’en trouve pas à mon goût… la plupart son soit docile ou rebelle… mais les rebelles ne le reste pas assez longtemps à mon goût… Etes-vous intérésser pour avoir un Enya ?… si vous désirez allez voir le Paradize, nous pouvons nous y arrêter quelques minutes… après l’attentat de beau spécimen sont arrivé d’après les dire… mais je n’ai pas était vérifier… »


Dernière édition par Keizuke Okazaki le Jeu 28 Fév - 20:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hatsuyuki Taisetsu
Peuple de Dansale
avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 18/02/2008

Autres
Métier: New Haut Représentant de Dansale
Age du personnage: 27 ans
maître de /esclave de: Pas de Maître/Pas d'Esclave

MessageSujet: Re: Premier jour   Mer 27 Fév - 22:26

(Ton dossier fera partie des enyans ou des dansaliens ? Ne sachant pas trop si c'est une faute d'inattention, je ne vais pas relever ^^).

Keizuke l'appeler Monsieur, ce qui était effectivement sa dénomination. Mais il avait du mal à ce que les gens proches de lui l’appellent ainsi. Oh certes il n'était pas proche, mais si les choses se passaient normalement, ils travailleraient ensemble pratiquement 24h/24. Ils avaient intérêt à bien s'entendre pour le bien de Dansale. Il n'avait cependant pas pensé aux enyans. Un fâcheux oubli de sa part ? Oui, il devait bien le reconnaître, car ils avaient été capable de menait un attentat ! Mais pourtant, pour lui, les enyans n'étaient rien. Ils n'arrivaient même pas à la hauteur d'un chat ou d'un chien. Ainsi donc certains enyans avaient le droit à un dossier ... Intéressant, mais cela ne ferait qu'aggraver leur situation, car il serait les premiers sur la liste pour être tuer.

Cela lui fit penser qu'il faudrait qu'il rencontre les subalternes, ceux qui travaillent dans le noir pour le compte de personne. Et si ils sont pris par un camp ou un autre, doive mourir plutôt que de dévoiler pour qui il travaille. Ces personnes étaient extrêmement importantes, mais elle devait aussi être loyal et discrète.

Il du sortir de sa rêverie car Keizuke lui expliqua pour les dossiers. Oui il s'y était attendu, mais il n'aimait pas gâcher son temps. Cependant sa dernière réflexion le fit sourire un instant. Ce n'était pas un sourire moqueur mais un sourire qui voulait tout dire ... Qui voulait dire oui.

"Il reste des formalités, mais il fallait que je sois là avant l'annonce officielle ... On ne sait jamais ce qu'il peut se passer pendant un voyage ..."

Il regarda en coin Keizuke, sous entendant qu'on pouvait l'assassiner demain ou ce soir pourquoi pas, si on apprenait trop rapidement qu'il était là. Une fois l'annonce officielle faite, il deviendrait "intouchable" par ces méthodes là. Mais il ne semblait pas plus inquiet que cela.

"Je ne pensais pas que certains Enyans méritaient un dossier ... C'est fâcheux ... Vous rajouterais aussi les dossiers de la liste noire, en même temps ..."

Il le regarda en coin et retourna à la contemplation de la ville. Il était sûr qu'il comprendrait. Il continua donc de regarder le centre ville et il répondit à Keizuke.

"Faites comme bon vous semble. Choisissez les lieux que vous trouvez les plus intéressants."

Peu lui importait de visiter tout aujourd'hui ou plus tard, car sa nouvelle vie était ici. Il n'était pas sûr de revoir un jour Dansale, mais il avait son choix, pour cette planète qu'il chérissait tant. Sans le vouloir, sur la question des Enyans, Keizuke lui dévoila un trait de sa personnalité, ou plutôt de ses penchants "amicaux". Vouloir un enyan rebelle, et qu'il le reste, démontrait un trait de caractère, Il aimait donc posséder et casser/briser une personne. Mais il fallait que cette personne soit toujours "rebelle". Hatsuyuki ne pu s'empêcher de rougir un instant pour vite faire disparaître cette rougeur. Les histoires de coeur n’étaient pas sa tasse de thé. Et avec un enyan encore moins. Il finit néanmoins par répondre.

"Un enyan ? Je ne serais pas quoi en faire et je ne suis pas du tout intéressé par cette race. Je préférerais un chat ..."

Non, Hatsu n'était pas du tout intéressé par les enyans et pour plusieurs raisons. La première, il était un uke pur et dur, alors que faire avec un enyan lui qui ne prend jamais les devants ? De plus il est fidèle et avoir un enyan chez lui, ce serait comme une trahison pour son futur compagnon. C'est ainsi qu'il le verrait. Et surtout si Dansale décidait de faire un génocide sur les enyans, cela ne ferait ni chaud ni froid à Hatsu. Ils n'étaient que des déchets, des ordures qu'il fallait soit balayer, soit éduquer. Il ne dit plus rien d'autre. Il était curieux de savoir où ils allaient mais il n'en montrait rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keizuke Okazaki
Peuple de Dansale
avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 18/02/2008

Autres
Métier: Conseiller Suprême du Haut représentant de Dansale
Age du personnage:
maître de /esclave de:

MessageSujet: Re: Premier jour   Jeu 28 Fév - 21:07

(Oooops, c'est bien une erreur de ma part. Mon dossier sera dans ceux des dansaliens.... j'ai éditer mon précédent post. Encore dsl)

Keizuke était toujours poli et sérieux. En apparence surtout, car chacune de ses pensés ou chacun de ses regards posé sur ce jeune candidat ne sont pas aussi sage et polie. Si en apparence Keizuke reste correct, intérieurement il brule de désir. Si le futur candidat s'approche, le touche ou le frole, Keizuke ne pourrait empêché son corps de faire brûlé doucement de désir celui du haut représentant...

Alors que Hastu lui parle de donné son dossier puis la liste noir, les petites rougeurs qui disparurent bien vite intrigue le conseiller suprême. Voilà que ce cours moment de gêne excita encore plus Keizuke. Même si extérieurement, seul un sourire parfois plus coquin se déssine sur ses lèvres, intérieurement keizuke brule. Bon, il est vrai que keizuke s'enflame pour un rien, mais bon, là Hastu est vraiment sexy et il semble si fragile, chose qui plait encore plus au jeune blondinet.

Souriant de façon coquine, Keizuke pencha la tête en entendant Hastu parlé de vouloir un chat, plutôt qu'un enyan. Après quelques seconde à réfléchir, Keizuke actionna un petit bouton pour parlé au conducteur et il lui indiqua un lieu à allé voir :


- "faite un détour par le centre ville... j'aimerais montrer le Global Garden et le centre ville... merci"

A peine avait-il relaché le bouton pour communiqué avec le conducteur que Keizuke sentit la voiture tourné pour prendre la direction du centre ville. Mais voilà que dans le virage le jeune blondie frolle l'espace d'un instant la main du haut représentant. Sans l'activé, Keizuke sait que désormais il peut activé son pouvoir, juste pour prouvé qu'il est loyal et qu'il ne fera jamais rien de mal contre cette homme... la meilleur des choses et de lui montrer une partie de ses dons non ?

Alors que Keizuke prend la parole, il enclenche légèrement son pouvoir de feu. Même si pour Hastu la faible chaleur qu'il ressent peut être agréable, jamais il ne peut savoir que c'est Keizuke. Sauf s'il connait son pouvoir (vu que tu connait son dossier ^^) mais cela Keizuke l'ignore.


- "Effectivement, certains Enyan ont un dossier. Non pas parce qu'il le mérite mais parce que ce son les rebelles, les personnes les plus recherchés et je dirais même traqués... "

Souriant en activant un peu plus son pouvoir, Keizuke décida à être franc et à ne pas jouer sans la permission de cette homme.

- "Si vous désirez un chat, vous en trouverez de très mignon ici... je ne peux dire que cette race inférieur ne m'intéresse pas... mais je n'en ai pas l'utilisé pour l'instant.... cela peut vous effrayez ou vous mettres en colère... mais cette chaleur... celle que vous ressentez au fond de vous m'appartient en partie..."

Approchant sa main de celle de Hastu, Keizuke fit apparaître une flamme pour la posé sur la main du haut représentant sans que celle-ci le brûle. Pouvant contrôlé le feu à volonté, keizuke fit pénétré le feu en Hastu, afin que le futur haut représentant ressent la différence et comprend que Keizuke controle ce feu mais qu'il ne risque rien. D'ailleurs pour ne pas le faire paniqué, Keizuke repris rapidement la parole :

- "Comme on me l'a enseigner, je préfère être franc et ne rien vous cachez... cela peut être un tord et peut être que vous n'appréciez pas mes façons d'agir, mais je veux juste vous montrez ce que je suis... m'accepterez-vous en me connaissant mieux ?.... Depuis ma naissance je peux contrôlé le feu. Que ce soit créer des flammes ou les contrôlés... mais je peux aussi créer un feu dans les personnes que j'ai touché.... sachez que jamais je ne vous ferez du mal ou quoique ce soit... vous pouvez utiliser cette découverte contre moi... mais si quelqu'un viens à vous faires quelques chose d'incorrect, je peux être un alier redoutable... me croyez-vous ?"

Alors que Keizuke parle honnetement, son don commence à se diriger sur une partie du corps trés intime. Keizuke ne fait pas de mal à Hastu, au contraire, alors qu'il parle correctement, ses idées perverses pousses son pouvoir à allé excité et faire doucement brûlé le désir au creux de ses reins...

Si Hastu viens à se faché et à ne pas apprécier ses gestes, Keizuke s'excuserai, mais si c'est l'inverse qui se produit, si Hastu ne dit rien de blessant ou de repoussant, se pouvoir assez chaud peut faire tourné la situation d'un manière bien plus excitante et amusante...


(même si Hastu repousse Keizuke ou autre, il est pas rencunier, donc fais comme tu veux ^^ Keizuke s'éclate ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hatsuyuki Taisetsu
Peuple de Dansale
avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 18/02/2008

Autres
Métier: New Haut Représentant de Dansale
Age du personnage: 27 ans
maître de /esclave de: Pas de Maître/Pas d'Esclave

MessageSujet: Re: Premier jour   Jeu 28 Fév - 22:34

Hatsuyuki était loin, très loin de se douter des pensées et désirs qui pouvaient animer Keizuke. Car pour lui, ils étaient tous simplement entrain de se jauger, de se juger et de se tester. Mais aussi de parler sérieusement d'Enya et de son devenir, ou du moins de leurs opinions dessus, enfin plutôt l'opinion de Keizuke plutôt que la sienne, vu qu'il la connaît. Il aperçoit du coin de l'oeil de temps en temps son visage changeait, s'éclairait un peu, voir sourire plus facilement mais il n'y prête guère attention. Il fit semblant de ne pas écouter leur destination mais il était satisfait de voir le centre ville. A priori ils feraient peut être une halte au global garden. Il repensa à ses différents dossiers sur Enya et il se rappela qu'il s'agissait d'un jardin. C'était un excellent choix. Sur Dansale, les plantes étaient faite pour un milieu désertique, mais sur cette planète peut être verrait il des spécimens qu'il ne connaissait pas, où qu'il ne connaissait que sur les livres. Peut être que cet endroit lui ferait aimé Enya, ou tout du moins trouver un refuge sur cette planète. Il avait y hâte d'y être mais il resta à regarder la fenêtre.
La voiture commença à entamer sa nouvelle direction et Keizuke posa par inadvertance sa main sur la sienne. Il ne réagit pas, mais il sentit une drôle de sensation dans celle ci. Ce n'était pas désagréable mais c'est comme si sa main était chaude et que le reste de son corps était froid. Il n'y aurait pas forcément prêté attention mais le fait que Keizuke venait de poser sa main sur la sienne l'intrigua. Il repensa à son dossier et à son fameux don. Avait il un moyen de l'utiliser pour réchauffer les coeurs ? Il connaissait les différentes variantes de son pouvoir mais il n'était pas certain qu'il ait osé de l'utiliser contre lui. Un peu étrange. Toujours est il qu'il ramena sa main sur sa cuisse. Il ne voulait pas trop que ce genre de chose revienne.

"Je comprends. Eliminer le chef de cette rébellion, porter un coup fatal. Ils ont bien su le faire pour nous ... Savez vous quelle est la position de Crystania sur ce sujet ? Où doit on attendre leur nouveau représentant ?"

Il continua de sentir sa main bouillir un peu plus et il la bougea comme pour enlever des fourmis dedans. Il trouvait cette sensation gênante, mais agréable. C'était paradoxal. Il l'écouta parla des chats et des enyans mais il ne comprit pas pourquoi au début, il lui parla de choses effrayantes ou le mettre en colère. Si il voulait à ce point un enyan qu'il en prenne un. Peu lui importait. Mais quand il finit sa phrase, il comprit. Ainsi donc c'était bien lui qui était entrain de "jouer" avec Hatsu. Il arrêta de bouger sa main, c'était inutile, seul Keizuke pouvait y changer quelque chose. C'était un pouvoir redoutable mais qui avait ses avantages. IL faudrait qu'il pense à prendre cet apollon pour les signatures de dossiers délicats. Avec son physique de mannequin, son pouvoir de feu, nul doute que les hommes ne lui résisteraient pas. Cependant il se demandait si sa loyauté envers Dansale, irait jusqu'à ce qu'il couche avec certains de ses hommes pour être sûr de signer le dossier. Ce n'était pas grand chose pour obtenir beaucoup ... Ils devraient un jour avoir cette conversation. Peut être maintenant si il continuait à l'asticoter ainsi.

Il vit la main du blond revenir vers lui et il détourna la tête de sa vitre pour voir une flamme apparaître. Il la fit toucher sa propre main et les yeux de Hatsu s'écarquillèrent. Il n'avait pas pensé que la mort viendrait dans cette limousine ! Mais la surprise passait, il ne ressentit aucune brûlure. Il en fut soulagé, mais il essaya de rester de marbre, en apparence. Où voulait il en venir ? Il écouta le discours de Keizuke et il en fut surpris. C'était une drôle de manière d'agir, mais c'était aussi intéressant. Il finit par le regarder dans les yeux.

"Je vais plutôt vous retourner la question. M'accepterez-vous en me connaissant mieux ? Nous allons travailler ensemble, passer le plus clair de notre temps ensemble, alors oui je vous fais confiance, en tout point. Et je sais parfaitement que vous serez un excellent allié. Mais serez vous capable d'accéder à toute mes demandes sans jamais dire non ? Sachez que je n'ai qu'un seul but : Dansale. Elle est tout pour moi. Et je ferais tout pour que Dansale gagne cette partie qui se joue à trois. je n'ai donc pas peur de votre pouvoir, et même si votre manière de me le montrer est quelque peu étrange, je vous remercie de me l'avoir dit dès maintenant. J'en suis ravi."

Il pencha la tête de côté et il plissa les yeux, refaisant un sourire angélique. Il parlait lui aussi franchement, mais il y avait une autre interrogation, arriverait il à travailler ensemble ? Cela aussi était important. Cependant cette chaleur qu'il ressentait dans sa main, commença à remonter lentement son bras pour descendre et se diriger vers un endroit intime. Il ressentit ce feu et il sentit sa réaction masculine, de léger soubresaut. Il était chanceux d'avoir les jambes croisées, mais des couleurs vinrent rosirent ses joues et un côté beaucoup plus timide se fit voir sur son visage. Il était décontenancé et désarçonné par ce que Keizuke faisait, si c'était bien lui qui le faisait. Il n'en était pas certain et il n'osait pas lui dire d'arrêter si ce n'était pas lui, mais Hatsu qui ressentait un quelconque désir en ce moment pour ce Dansalien.

Il avala avec difficulté sa salive et il reporta son attention sur la fenêtre.

"Arrivons nous bientôt ?"

Un moyen de faire diversion ... Mais il ne pouvait nier que cette chaleur en lui était des plus agréable ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keizuke Okazaki
Peuple de Dansale
avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 18/02/2008

Autres
Métier: Conseiller Suprême du Haut représentant de Dansale
Age du personnage:
maître de /esclave de:

MessageSujet: Re: Premier jour   Lun 3 Mar - 19:14

Alors que chacune de ses pensées n’est tournée que dans la perversité, Keizuke continue de parlé d’une façon calme, posé et surtout sérieuse. Alors qu’il écoute le futur haut représentant parlé de la position des Crystanien, Keizuke grogna légèrement.

N’aimant pas ses êtres, à la chevelure noir, si Keizuke était le haut représentant officiel, il traquerait chaque Crystanien. On peut dire, qu’avec Kei, la guerre, le sang et l’esclavagisme serait une chose normal, courante. Même si on a appris à Keizuke qu’être le second chef, serait la meilleur place pour régné, Keizuke se donne corps et âme à son supérieur. Le laissant libre de ses choix, Keizuke ne va pas renier le fait qu’il fait tout et fera tout pour dissuader le haut représentant si sa décision ne lui plait pas. Ayant un pouvoir presque illimité en ce qui concerne le feu, Keizuke peut être un tueur redoutable, ou un protecteur infaillible. Avec Keizuke comme « bras droit », Hatsu ne risque rien. Si son secrétaire et ses gardes du corps veulent le teste, cela sera à leurs risques et périls, car en ce qui concerne le jeune blondinet, il n’arrêtera devant rien.

Lorsque Hatsu eut finit de posé sa question à propos de la position des Crystaniens, Keizuke se permit de répondre en toutes franchissent :


- « J’ignore la position du futur haut représentant de Crystania. Je ne fréquente pas ses personnes là, c’est pourquoi j’ignore leurs position… »

Bien sur, si le futur haut représentant demande, ordonne quelques chose à keizuke, même couché avec l’ennemi pour avoir un quelconque renseignement, il le ferait, mais si cela arrive, Keizuke voudra un dédommagement corporel de la part de son haut représentant, comme une récompense d’avoir laissé un ennemi le touché ou avoir un quelconque accès à son plaisir.

Après avoir montrer avec sérieux et chaleur son pouvoir, Keizuke s’exprima librement. N’hésitant pas à avoué qu’il serait un ennemi redoutable ou un allier très important, Keizuke avait voulu montrer à quel point, il offre sa confiance en cette homme. Même si Hatsu n’est pas élu, ce qui aux yeux de Keizuke, lui semble impossible, vu la façon dont on l’a fait venir sur Enya, il ne le laisserait pas utiliser ses informations sur son pouvoir contre lui… Keizuke fera tout pour que Hatsu lui appartient, même l’espace de quelques minutes, mais juste pour être sur qu’il ne tente jamais de lui faire du mal… En réalité, Keizuke pense qu’une fois les corps connectés, le cœur suit. Même si ce n’est pas de l’amour, les personnes que Keizuke choisit pour amant, même pour quelques minutes, ses personnes sont dignes d’avoir accès à son corps. Keizuke sait que chaque personne qu’il choisit aura toujours en mémoire, un moment délicieux qu’ils auront passé ensemble.

Ayant déclenché son don, dans le corps de Hatsu, Keizuke laisse sa chaleur réchauffé son supérieur mais ce que Keizuke n’avait pas vraiment pensé, c’est que chacune de ses pensés coquine, pousserait son pouvoir à allé jusqu'à rein de Hatsu, afin de l’excité doucement.

C’est lorsqu’il vit son supérieur rougir et se sentir gêné l’espace d’un instant, que Keizuke se concentra et réalisa que son pouvoir était entrain de jouer dans le corps de Hatsu. Souriant légèrement, Keizuke fit comme si rien n’était, laissant son pouvoir réchauffé de plus en plus le creux des reins du haut représentant.

La question sur sa loyauté surpris Keizuke. Comment refuserait-il un ordre, quel qu’il soit ? Après avoir écouté le jeune haut représentant le remercier de lui avoir montrer son don maintenant, même si il trouve cela étrange fit sourire Kei. Se penchant doucement vers Hatsu, Keizuke déposa un chaste baisé sur la mâchoire de Hatsu, pour répondre ensuite :


- « Au moment ou je vous ai aperçu je vous avez accepter. Jamais je ne refuserai une de vos demande, peu importe le but de votre ordre ou demande, je m’exécuterais, même si cette demande est plus personnel. Sache que si j’ai étais choisit comme conseiller, c’est aussi parce que je n’ai d’yeux que pour Dansale. Je ferais tous pour que nous soyons les vainqueurs, je ne laisserais pas les Enyans ou les Crystaniens gagner, je te le promet. »

Sans s’en rendre compte, Keizuke était entrain de tutoyé Hatsu. Le sourire que Hatsu offrit par la suite fit craqué Keizuke. Accélérant son don, sans le vouloir, Keizuke était entrain de s’enflammer, et il faisait de même chez son supérieur.

Lorsque Hatsu lui demande s’ils vont bientôt arrivé, Keizuke regarde par la fenêtre et lui répond d’une voix quelques peu suave :


- « Oui… nous y sommes bientôt… désirez-vous autre chose à boire ? »

Se penchant en avant, tout en s’approchant de Hatsu, Keizuke ouvrir le mini bar et attendit une réponse. Ne croisant pas les jambes, doucement une petite bosse se forme chez Keizuke, mais étant un grand pervers cela ne le gêne pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hatsuyuki Taisetsu
Peuple de Dansale
avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 18/02/2008

Autres
Métier: New Haut Représentant de Dansale
Age du personnage: 27 ans
maître de /esclave de: Pas de Maître/Pas d'Esclave

MessageSujet: Re: Premier jour   Lun 3 Mar - 22:50

Les pensées de Keizuke n’étaient pas loin de rejoindre celle d'Hatsuyuki. Si les enyans devaient être réduit à l'esclavagisme pour apprendre cela ne le dérangerait pas, si il devait y avoir du sang sur eux peu lui importait, si les crystaniens étaient englobé dedans, c'était ainsi, si une guerre devait être déclaré ... C'était un peu différent. Il était comme Dansale, "pacifiste" dans l'âme. Il préférait les paroles, les longs débats, les guerres de mots, plutôt que les poings, les armes et le sang. Ce serait trop ressemblé aux Crystaniens que de s'abaisser à cela. Mais la nouvelle génération de Dansale commençait à réclamer ce sang. Peut être que c'était pour cette raison que Dansale l'avait envoyé, car ils se doutaient que Hatsuyuki ferait tout pour éviter cela, et qu'il dirait oui, seulement si nécessaire. Il était bon en apparence et dans ses actes mais parfois ses pensées étaient autres. Il écouta donc la réponse de Keizuke et hocha la tête lentement.

"Je comprends ... Cependant cela ne me servira et ne servira pas Dansale ..."

Il ne le regardait pas, il continuait de regarder par la vitre de la voiture le paysage défilait. Il voyait plus d'Enyans, plus de Lytraths de toutes races. C'était plus divertissant. Il n'en voulait pas à Keizuke de penser ainsi, lui même ne portait pas les Crystaniens dans son coeur, en fait pas du tout, mais il était de faire avec, de faire semblant pour mieux tromper.

Mais une petite chaleur dans son bas du dos, voir un peu plus près d'un endroit intimé, l'empêchait de bien se concentrer. Il ne pu s'empêcher de bouger, de se repositionner, cette chaleur, se désir ne fait qu'accroître, monter en puissance et l'enivrer. Il ferme les yeux un instant savourant ce moment mais aussi le trouvant fort mal à propos.

Il avait toujours eu un défaut avec les hommes ... C'était d'une part qu'il ne savait dire non, alors tous ceux qui le voulait et faisait les gestes approprier pour l'avoir l'avait, mais aussi que c'était un coeur d'artichaut. Il tombait amoureux de suite ! Il pouvait très bien couché avec trois hommes dans la même semaine et être donc amoureux des trois hommes ! Il ne savait donc sûrement ce que le mot amour voulait dire, mais pour lui aimer était naturel, comme respirer. ce défaut, il l'avait caché et enfoui en lui. C'était d'ailleurs pour cette raison qu'il ne s'approchait que rarement dans l'intimité avec un homme et qu'il rêvassait souvent pour ne pas se laisser emporter dans ce flot. Mais la perversité de Keizuke le mettait à mal, si Keizuke savait que Hatsuyuki ne dirait non à rien ...

Mais ce Dansalien avait décidé de le faire souffrir et de le pousser dans ses retranchements, il se pencha pour l'embrasser gentiment sur le bas de son menton. Hatsu tourna la tête en levant un sourcil. N'était ce pas un peu trop chaleureux comme accueil ? Il écouta donc très sérieusement ses paroles et ne s'offusqua pas de son changement de ton et de son tutoiement. Il lui sourit doucement et gentiment, toujours angéliquement, sans pensée autre que leur rapport de travail, bien que le feu à l'intérieur de lui était difficile à contrôler.

"Merci Keizuke, je vous crois. Je n'hésiterais donc pas à faire appel à vous pour des dossiers "sensibles". Je suis ravi de pouvoir compter sur quelqu'un comme vous. Nous allons de faire de grande chose ensemble sur cette planète."

Il plissa les yeux, l'air heureux, mais il perdit un peu de son sourire en sentant de nouveau ce feu, un peu plus intense. Cette fois ci Hatsuyuki était en feu, son pénis dressé difficilement dans son pantalon. Il se sentait à l'étroit et près à supplier Keizuke d'arrêter ce calvaire ou de l'en délivrer. Il colla pratiquement son visage sur la fenêtre, y mettant une main dessus. Il respirait difficilement, et il déglutit en répondant.

"Parfait. J'ai ... j'ai hâte d'y être ..."

Hâte de se lever, de bouger, de se dégourdir les jambes et de penser à autre chose. Il allait qu'il bouge.

"Un verre d'eau ... Glacé ..."

Il ne se rendait même pas compte de ce qu'il disait. Il avait l'impression qu'il était entrain de bouillir. Il ne pouvait pourtant pas supplier Keizuke d'arrêter ce jeu ... Si c'en était un ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Premier jour   

Revenir en haut Aller en bas
 
Premier jour
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [TERMINÉ] Premier jour, première drague ! [Paige]
» 01 . Premier jour de travail
» A l'aube du Premier Jour [Aniel]
» Premier jour [ Fini ]
» Le premier jour du reste de notre vie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
°0° Enya °0° :: ~>• Pasiphae : Les autres lieux • :: Muon Pearl :: La Tour de Dansale-
Sauter vers: