AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Vive le FRIC !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yume Arashi
Mi Dansalien - Mi Crystanien/ Admin
 Mi Dansalien - Mi Crystanien/ Admin
avatar

Messages : 269
Date d'inscription : 21/01/2008
Age : 28
Localisation : Sur le Toit du Monde

Autres
Métier: Chasseur de prime numberre wane - Dépravé !
Age du personnage: 19ans
maître de /esclave de: personne et ça risque pas de se faire !

MessageSujet: Vive le FRIC !   Sam 3 Mai - 1:49

Un rendez vous dans un endroit bondé, fait. plus que bondé ? surfait. Ces gens avares de gains ne regardaient plus qui étaient à côté d'eux si ce n'est pour draguer le heureux chanceux de quelques millions... quand ils gagnaient bien sur. le corps posé doucement contre une table, Yume observait furtivement les lieux d'un œil fatigué, irrité et... ennuyé. Non pas parce que Kiro avait à nouveau du retard, mais parce que cette affaire lui avait collé un abruti sur les basques... et de plus, pire, des espions. Habillé en blondasse aux yeux d'océan, plutôt bien roulé avec ses faux seins d'ailleurs, l'argenté arrivait quand même à ne pas se faire remarquer.

Ah ? bah voilà ! vous avez compris ce qui l'irrite: monsieur chaud-lapin a été obligé de tomber plus bas que terre, de perdre honneur et fierté s'il a du s'habiller en fille... mais au moins on aurait jamais vu une fille aussi canon, fois de métis n'ayant plus rien à perdre !
Roh et puis zut, les lieux étaient sécurisés, une fois son blond préféré abordé, il le choperai par un bras, l'embarquerai de force s'il fallait dans les quartiers plus tranquilles et éloignés et.... bon sang que c'était cher pour un salon privé à l'écart !...m'enfin s'il était au zéro près maintenant.... Kiro n'était évidement pas au courant que son plus ou moins "espion" savait de sources sures qu'il devait se rendre là ce soir, encore heureux que ça ne soit pas pour affaires: ainsi ils pourraient aisément parler de ce... "surveillant" accroché à Kiro.

Ce que faisait le dansalien en venant ici ? Ça n'était pas ses oignons, il pouvait même venir pour chasser un plan cul, du moment que ça ne ralentissait pas le boulot de l'argenté.... En parlant de plan cul, un mec à 300% sur de lui, démarche de gorille et puant le fric sale à plein nez s'approchait de lui. Verre d'eau gazeuse à l'affut, Yume se tourna vers lui, faussement intéressé.


- Alors non je ne veux pas de verre, oui je suis sublime mais toi par contre non alors dégages et vite fait.

Bahhh quoi ? un Yume sans une grande gueule ça n'était pas un yume. Bon il faisait quoi son joli cul.... joli cœur pardon... ? Voyant enfin l'objet de son désir (pour 5minutes ==") arrivé, il s'extirpa des pattes plus anciennement graissées par bien des hypocrites appâtés par l'argent et fondit droit sur l'élu de son entre j....... rah, décidément. Le chopant tendrement par un bras, posant sa cascade de faux cheveux blonds parfaitement posés pour un faux-réel superbe sur l'épaule de Kiro. Un petit signe de la main, une mimique des lèvres moqueuses au gorille qui avait pu croire avoir une chance et..... des yeux furax envers kiro qui sans le savoir était accusé de retard alors qu'il était officiellement attendu nul part, par quelqu'un qu'il n'était de toute façon lui-même pas censé reconnaître.

- Toi !!! Viens ici !

Aller... et que les railleries partes de bon train sur Kiro le Don Juan de ses dames, on remercie celui-qui a inventé une fente sur le côté de ces robes rouges mettant TOUT en valeur, au moins on avance plus vite : bien que la fente monte peut être un peu trop haut... au niveau de la hanche quand même.... enfin bref. On fou Kiro dans la salle privée réservée et on verrouille derrière soi. UN nouveau regard furax de quelqu'un qui vient à nouveau de se faire humilier dans la même soirée et on retire enfin cette foutu perruque et ces faux seins qui.... BAHHHH °onde de dégout°

- T'ES EN RETARD è_é

Et un Yume qui a oublié sa robe.. UN ! Comme si c'était faisable, Yume chopa un jean roulé et mit on ne sait comment dans un soit disant sac à main, l'enfila rapidement avant de choper sans remord une lame pour couper des.. pommes (eh vouai, yen a qui leur vous un culte érotique qu'il parait v_v", afin de montrer à cette robe à quel point elle serait mieux en tee-shirt. On retire les yeux bleus, et....


- Déjà, je t'interdis de te marrer. Ensuite, t'aurais quand même pu me dire que ceux qui t'espionnaient m'espionnait aussi è_é

Kiro pouvait le savoir, ou non. Apparemment ceux qui avaient donné l'ordre de faire sur veiller Kiro, apprenant on ne sait comment qu'il avait fait bosser Yume pour lui parle passé le faisaient surveiller. Bref, une chose que l'argenté adorait : son passe temps préféré voyons ! Faire tourner les gens en bourrique. Sauf que bah ca l'amusait quand il le savait, voilà tout. Ça expliquait pourtant toute cette sécurité que Kiro mettait maintenant pour voir ses contacts. Enfin bref,il n'était pas là non plus pour l'engueuler.

- Bon déjà assis-toi, j'ai du nouveau concernant l'assassin. ... Plutôt bel homme cependant ^^


La bonne blague... comment titiller de façon amusante sans méchanceté ni rancune le fait que kiro l'aie toujours attiré sans qu'il ne se soit jamais rien passé ? de cette façon, bien qu'une pointe de jalousie ne puisse apparaitre chez le dansalien. Alors comment dire à ce merveilleux cœur à la glace pure qu'il parlait non pas du bon assassin mais de son revendeur ? la voilà sa vraie petite vengeance, il alissait un peu de suspens.

_________________
Signé : L'Admin râleuse

Indic'/Homme à tout faire : chasseur de primes, tueur à gages, voleur, brocanteur, trafic....
Moyennant une certaine somme intéressante for ME, je vous fait tout ^w^
(n'outre-passons pas néanmoins le domaine du travail svp =_=u)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aera.forumpro.fr/index.htm
Kiro Leysuke
Peuple de Dansale/ Admin
  Peuple de Dansale/ Admin
avatar

Messages : 142
Date d'inscription : 20/01/2008

Autres
Métier: Directeur du Dark Side Palace
Age du personnage: 38 ans
maître de /esclave de: Lui-Même

MessageSujet: Re: Vive le FRIC !   Sam 3 Mai - 5:12

Deux semaines sans nouvelles de Yume. Fuck. C'était pas compliqué de donner des nouvelles, même pour dire qu'il n'avait encore rien trouvé. Tout cette situation commençait à sérieusement le stresser et lui mettre les nerfs en pelote. Pourvu que Yume trouve quelque chose. Il savait supporter le stress, la pression des luttes de pouvoir, mais là, sans Miyo, il avait l'impression d'être une brindille devant un énorme mamouth prêt à l'écraser comme une merde. De quoi avoir des sueurs froides. Il pourrait partir, c'est vrai. Mais quelque chose lui disait qu'il devait rester. C'était peut-être un peu narcissique de se dire ça, mais il se voyait un peu comme une barrière qui retenait le raz-de-marée lytraths. Lorsque les attentats eurent lieux, cela lui remonta le moral et le fit un peu décompresser. Savoir que d'autres se souciaient du sort des enyans, et qu'il n'était pas seul lui faisait un peu de bien.

Bref encore une soirée à essayer de se vider la tête de tout ça. Trouver une jolie fille..... ou un beau garçon..... Peut-être qu'il y arriverait en passant une nuit entière à baiser comme un fou, comme s'il était en manque. Plus ca allait plus il avait du mal à bander. Détail pas super glamour, mais qui traduisait sa tendance à déprimer ces derniers temps. Mouais bon on verrait ca plus tard. Ce soir il allait juste jouer un peu sur les machines, regarder les gens s'emplir d'émotion pour une carte ou un dé, et boire. Boire boire et encore boire. Peut-être un peu de narcoleptique ce soir pour pouvoir planer avant de s'endormir.

Arrivée au casino distinguée, encore une fois, trois gardes du corps l'entouraient ce soir. Il avait reçu des menaces explicites de la part d'un groupuscule crystanien un peu trop jaloux. Vêtu d'un costume gris et noir, Kiro Leysuke, le séducteur par excellence entra d'une démarche étudiée et charmeuse dans le casino. Aura de sûreté autour de lui qui impressionnait pas mal de monde, au fond de lui il était las de tout cet artifice, même si c'était le jeu auquel il était le plus doué.

L'endroit était bondé de monde, c'était un soir de recettes assurées pour Mr Ichyo, il devait être satisfait. Trop de monde. Ca allait vite le saouler. De toutes façons il n'eut pas le temps de penser plus longtemps à ça qu'une blonde péroxydée lui sautait au bras, passant au travers du filet de garde du corps. Et pour cause cette magnifique créature n'était autre que Yume. Pour avoir observé les courbes de son visages des heures durant, ils les connaissaient par coeur, et ce n'est pas une vulgaire perruque blonde ou des lentilles qui l'empêcherait de reconnaitre le métisse. Kiro fit signe à ses gardes que c'était bon, genre c'était prévu, ou il connait cette demoiselle. Demoiselle qui l'entraina vite dans une salle privée, pour un peu plus d'intimité. Yume ferma la porte pendant que Kiro obéissait : il prenait un siège et confortablement il s'asseyait pour écouter ce que le métisse avait à lui dire.


- Je ne savais pas que tu étais espionné, c'est toi l'informateur, tu devrais être en mesure de prévoir ceci non ?

Kiro ferma les yeux cinq minutes et soupira, mais en prenant grade de toujours garder son masque de Kiro le séducteur invétéré.

- Calme-toi, s'il te plaît. Même si on nous voit ensemble, je crois qu'il y a peu à parier pour qu'ils grillent que nous travaillons ensemble.

Le dansalien se leva et s'approcha du métisse. Depuis la dernière fois l'envie d'avoir Yume était devenue plus forte encore.

- Je dirais plutôt .... qu'ils pourraient penser que nous sommes mutuellement un PCR ( plan cul régulier xD ).....

La main de ce dernier vint effleurer la joue de Yume, ses yeux étant fixés sur sa bouche. Il dit ces mots en murmurant presque, d'une voix grave et chaude qui se voulait extrèment charmeuse.

- .... tu ne crois pas... Yume ?

Il avait envie de lui. Déjà qu'en fille il était pas mal, mais une fois les artifices enlevés il était carrément bandant. Quelle idée d'avoir remis son pantalon..... Il commença à se pencher doucement vers le métisse, mais, se souvenant de la dernière fois, il dériva simplement vers la base du cou où il déposa un baiser doucement, brûlant. Puis en reculant il donna un léger coup de langue sur le lobe de l'oreille, endroit ô combien sensible chez l'être humain.

Kiro avait un peu zappé ce qu'avait dit Yume en dernier, mais au diable les informations, ils verraient plus tard.


- Il serait peut-être bien qu'on monte un alibi pour nos rencontres...

dit-il tout en plantant très légèrement ses dents dans la chair de Yume, sans pour autant lui faire mal. Il sentait bon c'était une vraie torture que de résister à ce corps si appétissant.

_________________
- Doyen du Forum -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yume Arashi
Mi Dansalien - Mi Crystanien/ Admin
 Mi Dansalien - Mi Crystanien/ Admin
avatar

Messages : 269
Date d'inscription : 21/01/2008
Age : 28
Localisation : Sur le Toit du Monde

Autres
Métier: Chasseur de prime numberre wane - Dépravé !
Age du personnage: 19ans
maître de /esclave de: personne et ça risque pas de se faire !

MessageSujet: Re: Vive le FRIC !   Sam 3 Mai - 22:08

Des explications dignes de scènes de ménages, des regards à la fois énervés et craintifs, on s'y serait vraiment cru. Sauf que là Yume encore une fois parlait de boulot... évidement. Sa bouille qui semblait faire la tête finalement se détendit et ses yeux aléatoirement encombrés de deux flammes de haines s'éteignirent enfin. Bien sur que non, l'argenté pouvait se débarrasser de ses poursuivants et bien sur savait qu'il était possible d'avoir des espions à ses basques mais... Habitué au style de kiro, il s'attendait peut être à plus de fiabilité de sa part qu'avec les autres... encore une fois il s'était certainement leurré, de plus faire du favoritisme était toujorus dangereux dans ce métier. Mais bon... on changeait pas comme ça un lytrath au caractère forgé entre la machine à tuer et les ouï dires jamais francs.

Passons les détails, l'indic' avait de toute manière retrouvé son calme. Par preuve, le blond cherchait même à le calmer... chose qui le fit sourire et l'amusa. Il aimait donc pas le voir crier ? Génial, un mazo en moins. Ça semble débile comme déduction mais connaissant ceux qui rôdent autour de Yume par moment, ça l'est bien moins. tant mieux remarque, Kiro semble trop insondable pour que Yume ne trouve pas ça insultant si le dansalien en arrivait là. Oui, bon, il avait peut être de l'estime pour ce mec. Juste un peu hein ? ..... PCR.... "Peau de Chien Rancunier" ? allons bon qu'est ce qu'il lui sortait encore ? Et puis non Yume était pas rancunier ! .... pas tant que ça ? Bon ok. On se calme, et on essaie de trouver les bons mots à placer sur ces stupides initiales.

Trois secondes pour tilter quand même. yume leva alors des yeux ronds comme des soucoupes sur le bellâtre en face de lui qui se rapprochait et entrouvrit les lèvres sans pour autant émettre de sons. Il ne s'y attendait pas vraiment en fait. Comme dans la bagnole pour le baiser, quoiqu'il ne pensait vraiment pas arriver atteindre Kiro si facilement. Trop facile même... Mais Kiro avait un charme indéniable, le jeune homme ne pouvait pas non plus lui refuser cela alors que lui-même avait depuis quelques temps cherché cette faille. Seulement le sentir si près de façon si soudaine le mettait quand même sur ses gardes. La première idée qu'on pouvait avoir quand un homme d'une telle stature vous faisait du charme était qu'il avait une idée derrière la tête. Seulement Le Yume, animal en voie de rupture.... de disparition recherchait de façon passionné tout ce qui pouvait être dangereux pour lui, allez savoir pourquoi.


- .. Je penses qu'encore une fois tu ne me dis pas tout Kiro Leyzuke... Faut-il que je cherche de force ce que tu caches ?

Qu'il lui effleure les lèvres autant qu'il veux, L'argenté depuis deux semaine s'était amusé à se tailler des ongles fins et coupants au cas où il oserai... Mais ça n'arriva pas, et l'argenté en fut étonnamment soulagé.... tout sauf avouer ses faiblesses. Au diable les faiblesses, dans ce monde c'était ce qui le coulerai et de manière trop déshonorante, trop facilement aussi...

Le cou, les épaules, une peau qui réagit peut être plus que de raisons et oublié les bonnes résolutions de trouver pourquoi d'un coup Kiro veux coucher avec lui. De toute manière, aucune envie de savoir pourquoi, il avait trop attendu pour penser lors de ce moment. La victoire n'avait peut être aucun goût mais le lot remporté en valait la peine, fallait quand même le dire ! grognant doucement au coup de langue, ses mains ne mirent pas longtemps chercher comment enlever au moins la première couche épaisse faite par cette maudite veste que Kiro s'amusait à porter tout le temps comme pour le narguer : on pouvait rien voir avec ce truc !
Sa main à la base de sa nuque, la caressant doucement il chercha l'oreille du blond et lui susurra :


- pour ton alibi, oublie le il faudrait déjà penser à changer de pièce non ?

Alors il lui pointa doucement une caméra. Bah quoi ? Yume ne s'attendait pas non plus à passer le cap avec Kiro ce soir là, et aussi soudainement.

- Attends la voiture au moins, pas que je sois pudique mais j'ai pas envie que d'autres se bra*lent sur des vidéos me comprenant.

Un soupir parce que le démon blanc le mordait là où ça le faisait réagir le plus (cou & épaules)et yume passa une veste enfouie également dans son sac, histoire de cacher l'horrible débardeur, restant d'une ancienne somptueuse robe. Bah quoi ? vous vous attendiez à ce qu'il y ait plus de romantisme ? Coucher là n'en serait pas. On pouvait dire n'importe quoi sur Yume mais ça restait des rumeurs, il n'était pas non plus du genre à se donner en scène devant des agents de sécurité cachés derrière leurs caméras de surveillance. Cependant il prit la main de Kiro et le ira hors de la salle, trouvant on ne sait comment le moyen de sortir sans qu'on les aperçoivent. Un parfait miracle causé certainement par l'envie de fric que ces personnes avaient en regardant les machines tourner.

- Dis moi Kiro... aurais-tu bu ?

Non il ne se moquait pas de lui, mais le temps d'entrer tout deux dans la limousine de Kiro, lui avait pu tenter de trouver un pourquoi à cette soudaine envie du directeur de maison close à son égard. Seulement bien qu'il aurait voulu savoir, une fois la voiture démarrée il se pencha doucement sur lui et lui embrassa tendrement le cou, s'étonnant lui même des effets peut-être aphrodisiaques qu'avait cette peau qu'il voulait lui même mordre. L'embrassant délicatement à cet endroit, il releva la tête pour observer le grand blond qu'il avait tant attendu et passa un doigt à l'endroit même où il l'avait embrassé,titilleur et voulant que Kiro le caresse lui aussi.

_________________
Signé : L'Admin râleuse

Indic'/Homme à tout faire : chasseur de primes, tueur à gages, voleur, brocanteur, trafic....
Moyennant une certaine somme intéressante for ME, je vous fait tout ^w^
(n'outre-passons pas néanmoins le domaine du travail svp =_=u)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aera.forumpro.fr/index.htm
Kiro Leysuke
Peuple de Dansale/ Admin
  Peuple de Dansale/ Admin
avatar

Messages : 142
Date d'inscription : 20/01/2008

Autres
Métier: Directeur du Dark Side Palace
Age du personnage: 38 ans
maître de /esclave de: Lui-Même

MessageSujet: Re: Vive le FRIC !   Jeu 12 Juin - 3:26

Kiro releva la tête et entraperçut la caméra. Ca ? Personnellement, ça ne lui posait pas trop de problèmes. Mais si Yume voulait attendre la voiture, soit. Kiro arrêta son jeu et se laissa tout simplement conduire dans sa propre voiture, ironisant sur le fait que Yume connaissait sûrement mieux l'établissement que le propriétaire. Ce dernier voulait s'en éloigner apparement. Lui qui comptait jouer aux machines à sous toute la soirée, la nuit s'annonçait plus intéressante que ça. Une fois dans le véhicule, il ordonna à son chauffeur de simplement rouler, ou bon lui semblait. Ceci étant dit, il était implicite qu'il ne fallait pas aller dans des endroits qui craignent. C'est pas vraiment le moment de se faire avoir dans un traquenard.

Une fois dans la voiture, Yume l'embrassa dans le cou. Doux frissons parcourant son échine, Kiro sentit sa main agir toute seule et venir sous le vêtement de Yume, caresser sa peau douce, douce comme celle d'une femme. Même si l'on sait que l'uke n'aime pas qu'on le compare à une femme, c'est un compliment puissant de la part de Kiro. Il sait de quoi il parle.
Est-ce qu'il a quoi ? Bu ?


- J'ai à peine eu le temps de mettre les pieds dans le casino....

Pas le temps de finir la phrase, Kiro a une folle envie de mordre encore une fois dans cette chair. Pas pour faire mal, mais pour y goûter, sentir l'odeur de cette peau.

- ... Tu penses que je ne suis pas moi-même ?

Sourire carnassier. Oh si Yume, si tu savais à quel point il était lui-même à ce moment. Kiro sentait le poids du corps de Yume sur le sien, et rien que ça, ça l'excitait à mort. Tant pis pour le petit jeu qu'il y avait entre eux, de toutes façons il ne s'arrêterait sûrement pas là, connaissant Yume, et se connaissant aussi. Présentemment, il avait d'autres considérations en tête. Son chauffeur n'entendait rien derrière la vitre, et en un sens ils étaient protégés. Alors que cette nuit soit dédiée au sexe et à la débauche ! Depuis le temps qu'il en avait envie...

- J'ai juste envie de toi .... Là tout de suite.....

Son autre main vint se loger dans les cheveux de Yume et jouer avec un instant. Il planta légèrement ses dents dans le cou, de l'autre côté, puis rangeant ses canines, il entama un suçon en bonne et due forme, lascif, témoin de son envie montante, sur le cou gracile de sa proie.

- Tu sens bon, Yume .....

Rien que de penser au fait que d'autres aient pu sentir cette odeur le révulsait. Un puissant sentiment de jalousie s'empara de lui à cette pensée, sentiment qu'il s'empressa de refouler pour ne pas gâcher le moment. Mais il ne put s'empêcher de parler, les lèvres effleurant à peine la peau, entrouvertes et laissant la respiration venir taquiner l'épiderme.

- Tu es à moi .... Ce soir....

Il avait rajouté la dernière partie après avoir réfléchit deux secondes. Sinon ça faisait un peu psychopathe. C'était sûrement ces dernières paroles intelligibles tellement l'envie était puissante. Il retourna la situation. Pas qu'avoir Yume sur lui lui déplaisait, au contraire. Mais pour mieux s'occuper de l'objet de son désir actuel, c'était mieux. Et puis Kiro est un dominant on y peut rien.
Il descendit plus bas, ôtant les vêtements de Yume un à un. Il découvrait le corps de Yume en vrai. Depuis toujours ce sont des photos ou son imagination qui lui avaient servi des images limite pornographique de ce corps, lui donnant encore plus envie d'enlever le tissus, de se jeter sur lui et de le prendre contre le mur tellement il était bandant. Kiro avait au un peu peur de s'être trop emballé et fait des idées sur Yume. Mais maintenant qu'il l'avait sous la main, Yume était à la hauteur. Et même plus.

Les tétons passèrent sous le joug des dents du blond, doucement, sans faire mal. le bout de sa lanue vint titiller chacun leur tour les mamelons, enfonçant la pointe, endroit le plus sensible, pour faire réagir sa victime et attiser son désir sexuel, l'exacerber. Ses mains n'étaient pas en reste, à l'image de Kiro elles étaient orgeuilleuse et exploratrices. Si elles s'attardèrent un moment sur les hanches, caressant à loisir la douceur de la peau, bien vite elles descendirent plus bas, venant exciter Yume plus encore. Les doigts coulèrent comme des serpents autour du membre du métis et venait jouer avec l'extrémité sans pour autant faire plus que du titillage. Enervant ? Si peu...

Kiro comptait bien faire Yume sien. Son plus grand plaisir était de mener ses partenaires dans leurs retranchements, les énerver, les exciter au maximum et les frustrer pour titiller leur nerfs. insidieusmeent, Kiro, dont le bras gauche lui servait d'appuis, se servit de son pouvoir, mais très légèrement, pour augmenter la chaleur de Yume par sa main. Il ''chauffa'' d'abord les reins de Yume, posant sa main au bas du dos alors qu'il mordillait l'oreille plus haut. Puis devant, juste au-dessus de l'aine. Et enfin il se reposa sur le membre et s'appliqua à le chauffer lentement. C'est ce moment qu'il choisit pour donner un coup de langue sur le bout du membre, ne laissant à Yume aucun moyen de décider de la tournure des évennements.


[assez chaud pour Kiro ou est-ce que j'ai perdu la main ?]

_________________
- Doyen du Forum -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yume Arashi
Mi Dansalien - Mi Crystanien/ Admin
 Mi Dansalien - Mi Crystanien/ Admin
avatar

Messages : 269
Date d'inscription : 21/01/2008
Age : 28
Localisation : Sur le Toit du Monde

Autres
Métier: Chasseur de prime numberre wane - Dépravé !
Age du personnage: 19ans
maître de /esclave de: personne et ça risque pas de se faire !

MessageSujet: Re: Vive le FRIC !   Ven 20 Juin - 0:32

La musique de l’autre pièce raisonnait comme un écho sourd dans la salle où se trouvaient Kiro e Yume. Mais plus que le son, c’était les caméras qui gênaient l’argenté, peu importe si son comportement n’était pas en accord avec sa pensée : oui il faisait du charme à Kiro, oui il le chauffait tout en demandant à ne pas rester dans la pièce et faisait donc tourner le blond en bourrique… Et alors ? Laisser le dansalien profiter de lui avait quelque chose de charmant, voir flatteur mais laisser des abrutis profiter de sa vue d’une façon aussi… grotesque voir… pitoyable, ca par contre c’était plus qu’insultant à son égard. On l’aura comprit, Yume était du genre à demander le crémier en plus de la crème… (…. NIARK ^w^). Disons juste qu’il repoussait le laid et n’acceptait que le parfait… ou qu’il était maniaque sans le paraitre ? Enfin bref…


Une fois arrivé dans le véhicule du dansalien, L’argenté laissa pourtant entièrement cour à ses idées. Bah quoi ? Kiro venait de lui proposer une nuit à tomber par terre, ça n’était pas lui qui dirait non. Quand je disais qu’il prenait tout le « parfait »des choses… Même si pour cela il fallait se sortir de la tête que Kiro avait surement trop vite changé de point de vue sur leur relation pour que cela sois honnête. Enfin, s’il commençait à se casser la tête sur ce petit détail, il pouvait aussi bien se pendre pour tout ce qu’il avait fait lui-même pour arriver à survivre dans ce monde de taré. Non sérieusement… Kiro pouvait très bien avoir une idée en tête expliquant qu’il veuille d’un coup comme ça coucher avec lui, Yume n’en avait strictement rien à f*utre.
Et puis bizarrement il présentait bien que même si le dansalien s’était servit de lui, cela n’aura pas eu de conséquences néfastes envers l’argenté. Alors pourquoi se plaindre ? Non franchement, une réelle perte de temps.


- Toi ? être toi-même ? …. Peut être.

Réponse à double sens, ouai ouai… Mais les regards que le blond posait sur son corps lui faisait oublier ces questions idiotes à une vitesse folle. Assez pour qu’il se laisse plus que docilement mettre sous le directeur de maison close sans qu’il n’essaie même d’ouvrir la bouche. Il avait de toute manière le cou prit entre deux rangées de dents serties de lèvres douces à se faire damner, et des mains sur son corps qui le rendaient incapable d’émettre le moindre son contredisant le plaisir qu’il prenait à ce jeu. De son regard embrumé, il observa Kiro lui retirer petit à petit tout vêtement susceptible de le gêner, omettant les sien par la même occasion. Qu’à cela ne tienne, en gentil garçon, l’argenté se fit un point d’honneur à réparer l’oubli mais n’arrivât pas entièrement à ses fins, le dansalien étant trop bas entre ses jambes pour qu’il atteigne son pantalon. (Un ‘tit coup de pouvoir et POUF ! plus de vêtements, tous partis par terre, lol)

Les caresses s’intensifiaient et petit à petit, et l’argenté cru bien devenir fou quand ces mêmes caresses commencèrent à lu chauffer les reins plus que d’habitude. Heureusement que le blond n’imaginait pas à quel point l’argenté était sensible à cet endroit, lui-même il aurait surement rendu fou Yume à force de continuer ses caresses. Sans même penser que le pouvoir de son embaucheur en était la cause, Yume émit quand même finalement en gémissement plaintif. Non mais qu’il arrête sinon c’était lui qui allait se jeter sur son corps, il allait voir ! C’était plus que dur de ne pas sauter sur un tel apollon alors qu’il arrête de le torturer bordel ! Déjà que Yume n’avait pas l’habitude de se laisser entièrement faire… alors en compte pour ne pas tomber dans l’extase pour de « simples », caresses. Les reins, l’oreille… et plus bas. Trois bonnes raisons de lui dire d’arrêter.


- Arr… arrête, là c’est trop…

« Trop » quoi ? Rah Yume t’es nul ! Bon sang mais c’est toi le professionnel oui ou merde ? Profession ou non, un coup de langue et hop ! pire qu’un vierge, PIRE ! Yume tenta tant bien que mal de retenir Kiro, qu’il arrête de jouer ainsi avec son corps. Il fallait dire que même s’il avait déjà eu de bons moments avec ses partenaires, là le blond trouvait sans même avoir à réfléchir, de suite ses zones érogènes. Ca en devenait presque effrayant. Seulement, Kiro avait oublié une chose : le métis était habitué à agir bien qu’il n’était pas le dominant de l’histoire. Un coup de rein bien placé et Yume qui avait tenté le diable en l’attirant à lui parvint à le mettre sous lui. C’est alors avec un sourire vainqueur qu’il lui appliqua exactement les mêmes gestes sur les zones que Kiro lui avait touché, sans le pouvoir du blond, certes, mais avec ses connaissances en la matière, cela se valait largement. Constatant (je présumes, dsl si c’est pas cela, j’éditerais) que le changement de situation semblait avoir chamboulé Kiro un bref instant, Yume afficha un sourire vainqueur à califourchon sur lui tout en lui caressant le torse, se syeux plongés dans les siens.

- Bien fait.

Aussitôt dit, il descendit calmement en embrassant ce torse qui lui faisait tant envie, jusqu’à l’objet de ses désirs. De là, il pu enfin prouver au dansalien combien il aurait du craquer plus tôt pour venir lui proposer une nuit. S’il ne devait y en avoir qu’une, ce que l’argenté avait comprit, alors il ne serait pas le seul à grimper aux rideaux !

_________________
Signé : L'Admin râleuse

Indic'/Homme à tout faire : chasseur de primes, tueur à gages, voleur, brocanteur, trafic....
Moyennant une certaine somme intéressante for ME, je vous fait tout ^w^
(n'outre-passons pas néanmoins le domaine du travail svp =_=u)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aera.forumpro.fr/index.htm
Kiro Leysuke
Peuple de Dansale/ Admin
  Peuple de Dansale/ Admin
avatar

Messages : 142
Date d'inscription : 20/01/2008

Autres
Métier: Directeur du Dark Side Palace
Age du personnage: 38 ans
maître de /esclave de: Lui-Même

MessageSujet: Re: Vive le FRIC !   Mer 25 Juin - 16:35

Trop ? Hin Hin Hin, Kiro aurait-il réussi à destabiliser un pro des parties de jambes en l'air ? Intérieurement, ça ne l'étonnait pas. Kiro était maître en la matière, fort de son expérience, et sûrement d'une sorte de don naturel. Cette interruption fit sourire Kiro : il avait peut-être été le premier à céder dans leur petit jeu, mais c'était flagrant : c'est lui qui gagnait pour l'instant. Il avait, certes, triché un petit peu, mais Yume aussi utilisait et utilisera ses pouvoirs, ce n'était que de bonne guerre.

- Trop ? C'est pourtant que le début....

Le métis semblait complètement perturbé par ses attouchements, et rien que de voir ça, Kiro montait d'un cran dans l'excitation. Bon sang il était trop excitant comme ça, il n'avait qu'une envie c'était de le prendre tout de suite sans ménagement. D'ailleurs il faillit le faire, mais c'est ce moment que Yume choisit pour retourner la situation. L'action l'avait surpris, d'autant plus venant de Yume ( qui n'était pas non plus très fourni en muscles par rapport à Kiro ), surprise qui cachait à cet instant le trouble dans lequel s'était jeté Kiro en projetant de finir le travail tout de suite sans préparation. Il avait été à deux doigts de le faire, et ça, c'était pas dans ses habitudes. Il savait se contrôler un minimum avec ses partenaires ....d'habitude. Yume lui faisait vraiment tourner la tête.

Il se retrouva de nouveau sur le dos, avec un Yume dominateur. Très excitant aussi. Preuve en était l'énorme érection qui déformait son boxer et lui faisait presque mal. Et ce qui suivait n'allait pas le calmer, au contraire. Il voyait son amant descendre, embrassant sa peau, embrasant sa peau à chaque foisque ses lèvres la touchaient, doucement mais sûrement vers l'inexorable. My god, il commençait à faire vraiment trop chaud dans cette voiture.

Et Yume atteignit l'endroit sacré ( xDD ). Malheur. Kiro ne put s'empêcher de fermer les yeux, son corps se souleva tout seul, tendu par les sensations que son sexe subissait. Ok. Là, c'est Yume qui domine. Kiro abdiquait sans aucun problème, Yume était tellement ...


- Sexy ..... Yume, attends... Ah ....

Sa lèvre subit l'attaque des canines du blond. C'était magnifiquement bon, mais un peu trop rapide. Il allait jouir dans pas longtemps si Yume continuait comme ça.

- Si ... Si tu ... Ah ...

Impossible de parler, Kiro était complètement submergé. Il porta sa main à sa bouche et mordit à pleinedent. La douleur eut le don de le calmer un peu. Il put ainsi se relever sur ses coudes et arrêter Yume en pleine action.

- Si tu continues comme ça, la nuit sera courte.

Sa respiration était rapide, il tentait de reprendre le contrôle de lui-même, un petit peu quand même, sinon il n'allait jamais pouvoir tenir. Il ne voulait pas violer Yume. Il voulait le prendre certes, mais pas en le forcant. Il posa sa tête contre le siège, reprenant ses esprits quelques secondes. Il avait vu des petites étoiles .... Bon sang, Yume était vraiment doué.


- Yume ....

Kiro se releva un peu plus et s'approcha lentement des lèvres du métis. Il en avait envie, tellment envie...

_________________
- Doyen du Forum -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yume Arashi
Mi Dansalien - Mi Crystanien/ Admin
 Mi Dansalien - Mi Crystanien/ Admin
avatar

Messages : 269
Date d'inscription : 21/01/2008
Age : 28
Localisation : Sur le Toit du Monde

Autres
Métier: Chasseur de prime numberre wane - Dépravé !
Age du personnage: 19ans
maître de /esclave de: personne et ça risque pas de se faire !

MessageSujet: Re: Vive le FRIC !   Ven 4 Juil - 0:57

L’envie de rendre à ce fier lytrath la monnaie de sa pièce avait dépassé le raisonnable du métis. Se mettre sur lui, caresser ce torse insupportablement tentant, ces formes parfaites ne faisaient qu’attiser son envie. La brillance de ses yeux en était une preuve, il aimait ce qu’il voyait, ce qu’il touchait aussi.. Mais pour montrer à ce directeur de maison close qu’il ne faisait pas que réagir, qu’il était aussi passé maître dans l’art de faire réagir... Il fallait plus que de simples caresses. Et il se fit donc un plaisir de le lui montrer en usant aussi de sa bouche.

Sentant le blond frémir et bouger sous son corps, l’argenté émit un faible sourire alors que ses lèvres pinçaient de manière superflue ce sexe qu’il voulait tant torturer : et apparemment il y arrivait plus que bien vu les sons que sortait son amant de minuit. Mais ça n’était pas encore ce qu’il voulait.. Yume voulait plus, bien plus que ce simple jeu sur un seul endroit. Bon ok, il pensait en effet faire venir ce blondinet un nombre incalculable de fois ce soir, mais il devait avouer que vu les caresses qu’il avait fait au blond, celui-ci
viendrait peut être quand même trop tôt... Beaucoup, oui, mesuré, encore mieux. Alors il se laissa arrêter bien docilement, les fesses assises sur ce qu’il venait tout juste d’embrasser avec fougue : l’idée de jouer de ses hanches sur ce pieu de chair encore plus qu’excité ne fit pas que lui traverser la tête, mais il n’était encore pas sadique à ce point.


- Hum... ? « Courte » ? Pas question. Mais qui a dit que tu en viendrais qu’une seule fois Kiro… ? Je ne suis pas seulement bon, j’endure aussi très bien ^^

C’était dit, Le lytrath avait commandé une nuit de rêve, il l’aurait. Ils l’auraient à deux d’ailleurs. Encore une fois ce corps sous le sien lui faisait envie comme jamais d’autres avant cela, c’était bizarre de ressentir du plaisir rien que par des caresses : du moins qu’un de ses amants lui en face ressentir par des caresses… lui savait le faire quand même ! …. Bizarre aussi que celui qui lui en faisait ressentir de cette façon était la personne dite la plus dépravée de la planète.

Kiro l’excitait, le rendait fou de désir et il le lui rendait, ce petit jeu aurait pu durer si Kiro n’avait pas tenté de l’embrasser… Angoissé, ce sentiment caché derrière un masque d’envie pour le blond, l’argenté détourna la tête et enfoui son visage dans son cou pour le mordre envieusement : ça lui prenait par moment… et il espérait que ce geste calmerait les ardeurs indésirables de Kiro. : Il était prévenu, Yume n’embrassait jamais. « JA-MAIS ».


- Kiro… j’ai envie de toi.

Yume ne se contredisait pas, Même sans embrasser Kiro il avait réellement envie de sentir le dansalien au fond de lui. Seulement ce que Kiro lui demandait était la seule chose que Yume ne pouvait réaliser. Cela demandait trop de chose à l’argenté, notamment d’effacer son passé et d’accorder à Kiro une confiance qu’il n’avait pas encore méritée, ni atteinte… Une confiance que personne ne méritait selon le métisse, Et qu’il n’accorderait surement jamais vu qu’il avait renié de sa vie entière le mot « sentiment » et tout ce qui s’y référait.
Mais cela, Kiro ne pouvait le savoir sans avoir enquêté sur le passé de l’indic’, et Yume avait brouillé toute les pistes menant à son antériorité : on ne savait officiellement plus rien de lui avant son arrivée sur Enya.

Pour en revenir à nos moutons, Yume pour se faire pardonner se remit dessous afin que Kiro puisse à son tour lui prouver ses nombreux talents. Promis, il ne se débattrait pas, mis à part si cela faisait partie du jeu. Ca où le fait qu’il voulait de plus en plus que Kiro le prenne tout de suite et sans hésiter ? Vrai qu’on pouvait se demander pourquoi ils en étaient toujours qu’aux préliminaires, même s’ils étaient deux bêtes de sexe, dehors, un quart d’heure déjà était passé. Pour l’encourager, l’argenté apposa sa langue sur ses clavicules et alla titiller ses tétons de ses lèvres et de ses dents, attendant que Kiro lui accorde enfin le plaisir qu’il réclamait.

_________________
Signé : L'Admin râleuse

Indic'/Homme à tout faire : chasseur de primes, tueur à gages, voleur, brocanteur, trafic....
Moyennant une certaine somme intéressante for ME, je vous fait tout ^w^
(n'outre-passons pas néanmoins le domaine du travail svp =_=u)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aera.forumpro.fr/index.htm
Kiro Leysuke
Peuple de Dansale/ Admin
  Peuple de Dansale/ Admin
avatar

Messages : 142
Date d'inscription : 20/01/2008

Autres
Métier: Directeur du Dark Side Palace
Age du personnage: 38 ans
maître de /esclave de: Lui-Même

MessageSujet: Re: Vive le FRIC !   Ven 25 Juil - 23:36

Yume évita ses lèvres. NOM DE DIEU DE PUTAIN DE xxxxxxx [censored] >< !
Bon certes ce n'était que sa deuxième tentative ce soir pour embrasser le métis, mais d'habitude personne ne lui refusait ça deux fois de suite. Ça, ça voulait dire que Yume avait un problème de ce côté là. Kiro sourit à cette pensée. Il connaissait pas mal de petits uke dans son Palace qui avaient pour principe de ne jamais embrasser, réservant soit-disant cela pour leur grand amour. On veut bien sucer des b**** mais pas embrasser deux lèvres.... pourtant côté hygiène, la question se résolue rapidement... Mais bon. Chacun ses lubies. Mais c'est sûr que ça allait être un peu moins plaisant si Kiro ne pouvait pas lui rouler des pelles.
Note : si vous voulez exciter Kiro de la meilleure façon qui soit, rouler lui une super bonne pelle u_u.

La phrase qui suivit rattrapa un peu le coup. Yume avait dans le regard une lueur de désir ardent qui devait se rapprocher de près de celle qu'il avait lui-même dans ses pupilles. Bon, Yume n'embrassait pas, mais il n'empêche qu'il avait un sex appeal qui interpellait Kiro dans son essence même. D'ailleurs son essence ne demandait qu'à s'exprimer. D'ailleurs son essence était en train de s'exprime. Mon Dieu sauvez-nous de l'Apocalypse selon Kiro xD.

Yume venait de revenir dessous, mettant Kiro en position de domination. Et pour corser le tout, le métis venait de s'emparer de ses tétons et les martyrisait délicieusement. Mama mia.... Impossible de résister. Un petit gémissement sortit de sa bouche, ce qui eut le don de le réveiller un peu.
Ok maintenant c'était Sex Fighter, Kiro en mode '' on va s'envoyer en l'air toute la nuit ''. Il retourna Yume, le mettant ainsi sur le ventre et se colla tout de suite à lui. pas pour l'empêcher de bouger, ce qui serait vain, puisque môssieur a le pouvoir de l'envoyer valser dès que l'envie lui prendra, mais plus pour faire comprendre au métis ses intentions. Son énorme érection vint se coller aux fesses de Yume, fesses qui soit dit en passant, étaient magnifiquement attrayantes.


- Il manquerait plus que tu n'aies pas envie de moi, Yume Arashi....

L'une de ses mains se posa sur l'épaule et glissa lentement mais fermement, déplaçant la chair sur son passage, vers les côtes, les flancs, et enfin s'insinua entre le cuir et la peau du ventre pour venir enserrer le sexe de Yume. De lents mouvements s'imprimèrent sur ce membre déjà gonflé, des mouvements experts, décalottant le bout, venant titiller les points sensibles chez les mâles. Kiro n'attendait qu'une seule chose, c'était que Yume s'exprime, des gémissements, des souffles courts, des cris s'il voulait, qu'importe, Kiro voulait l'entendre. Pour ce faire, et être sûr d'avoir ce qu'il voulait, il chauffa sa main (oh ... encore une fois, les pouvoirs sont très utiles =D ), et par la même occasion, la verge de Yume. Et touche finale, la langue du blond venait dessiner les contours de l'oreille à sa portée, et le lobe subissait de douces et vives attaques de ses canines. Rien de méchant.....
C'était lui qui mènerait la danse ce soir, cette position en était la preuve. Il voulait que Yume soit à lui, qu'il se laisse faire l'amour comme la plus fragile et aimante des courtisanes, mais aussi baiser comme l'amant le plus passionné qui soit. Dommage qu'il n'y ait pas de rideaux auxquels il puisse s'accrocher. Le blond sentait l'odeur enivrante de Yume, son nez dans son cou, dans ses cheveux, Yume sentait le sexe, excitant encore plus la virilité du dansalien. Ce dernier accéléra ses mouvements sur le bas-ventre de Yume, et en même temps descendit un de ses doigt entre ses fesses. Un seul pour commencer, entra dans le rectum. Histoire de ne pas être un goujat et respecter un minimum le temps de dilatation de son amant. Puis deux, les mouvements sur le sexe devenant plus rapide encore. Il les stoppa lorsqu'il vit que Yume s'approchait dangereusement de l'orgasme. Et c'est ce moment qu'il choisit pour bouger ses doigts et chercher la prostate.

Sa main droite n'ayant désormais plus d'utilité remonta sous le corps de Yume, caressant le torse et vint s'emparer de la mâchoire du métis, rapprochant ainsi les deux corps au maximum, Kiro voulait se coller à son amant, sentir sa peau contre la sienne, comme s'ils allaient fusionner.


_________________
- Doyen du Forum -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yume Arashi
Mi Dansalien - Mi Crystanien/ Admin
 Mi Dansalien - Mi Crystanien/ Admin
avatar

Messages : 269
Date d'inscription : 21/01/2008
Age : 28
Localisation : Sur le Toit du Monde

Autres
Métier: Chasseur de prime numberre wane - Dépravé !
Age du personnage: 19ans
maître de /esclave de: personne et ça risque pas de se faire !

MessageSujet: Re: Vive le FRIC !   Lun 25 Aoû - 22:47

- Je te l’avais dit pourtant que je n’embrassais pas, Kiro.

Le pauvre dansalien avait semblé ne pas s’en remettre. Aussi Yume lui susurra des mots doux à l’oreille, n’ayant pas du tout envie de finir sa soirée là-dessus. Plongeant ses yeux dans les siens et observant que cela marchait, il sourit et alla lui mordiller le cou envieusement, gémissant dès que Kiro bougeait un peu trop contre lui. Si ca continuait il allait être prit à son propre piège, le plaisir étant comme une lame à double tranchant ici bas.
Jouant de ses jambes pour l’attirer un peu plus à lui, le poids de Kiro contre son corps, Yume se chargeait de faire gémir des supplications à ce directeur de maison closes par tous les moyens à sa disposition. La première : les tétons. Ces billes de chair qui lui donnaient envie, il y passa sa langue, puis ses lèvres, et enfin ses dents toutes blanches. La réaction ne tarda pas et lui l’observa l’air faussement innocent malaxant entre ses doigt le téton persécuté pour repasser ses lèvres sur l’autre. Si avec ça le blond ne craquait pas…

Pourtant cela ne sembla pas suffire à son amant qui s’empressa de le mettre sur le ventre. Lâchant un cri de surprise, Yume s’arrêta de suite d’émettre des sons, de respirer même en le sentant contre ses fesses. La bosse contre ses fesses le fit rougir comme une pucelle, encore heureux qu’il aie la tête et caché dans la banquette arrière de la limousine sinon il aurait collé une baffe monumentale à Kiro juste pour l’avoir vu dans un instant de... faiblesse. Mais il ne l’avait pas vu, et Yume émit un gémissement de satisfaction, collant également ses reins contre le torse musclé de son partenaire. Il s’en valait de peu pour que son minimum de conduite vole en éclat et qu’il supplie Kiro de le prendre là maintenant tout de suite qu’il aie ou non mal au c*l après.

Soupirant de bien être, Yume ferma les yeux et se laissa guider par des mains expertes parsemant sur son corps des caresses pour lesquelles n’importe qui aurait craqué. C’était incroyablement bon… assez pour que ses derniers muscles réticents se relâchent, il en attendait pourtant quand même encore plus de la part du dansalien. Cela s’avéra une attente précieuse quand le dansalien s’empara de son sexe, le faisant émettre de joyeux cri de plaisir. Inconsciemment, même sur le ventre, il écartait docilement les jambes, appréhendant ce que le blond pourrait lui faire avec ce sexe directement maintenant collé à ses fesses. Des frissons descendait au creux de ses reins, une chaleur se posait sur son sexe, et une langue titilleuse s’acharnait sensuellement sur son oreille, et il en criait, à la fin il allait devenir fou dans peu de temps à force…

Se cambrant doucement, l’argenté émit un autre cri et commença à bouger dangereusement des hanches. Décidément il le voulait en lui, maintenant, et pas dans trois ou quatre doigts de plus !... Quitte à ce que ca lui fasse mal, mais Kiro semblait ne pas être de cet avis et prenait tout son temps... Grand dieu, mais qu’il accélère, Yume était déjà au bord du gouffre et manquait de s’exciter assez pour venir bien avant Kiro si ca continuait.


- Kiro… h… arrête, ok t’a gagné ! …

Et non, toujours pas. Kiro en introduit un second, le tritura, le faisant onduler des hanches contre son torse, se frotter contre l’érection grandissante du lytrath, rien à faire, il ne le lâchait pas… Puis, finalement le dansalien s’arrêta, laissant Yume reprendre son souffle, une consistance, puis le métis laissa le blond lui prendre la gorge, la relever le collant un peu plus à lui, le faisant gémir en appréhendant le plaisir prochain.

- kiro, prend moi…

Il ne le dirait pas deux fois, il le voulait en lui, tout de suite, maintenant. le visage de Kiro enfoui dans sa nuque le faisait frissonner bien plus qu’avec un autre amant. Décidément ce dansalien était plein de ressources. L’imaginant déjà en lui, il commença faire des mouvements de va et viens contre son sexe comme si celui-ci était déjà à l’intérieur, insistant plus encore sur le fait qu’il était plus que près pour l’avoir maintenant que sur le fait que Kiro savait l’enflammer comme aucun autre.

_________________
Signé : L'Admin râleuse

Indic'/Homme à tout faire : chasseur de primes, tueur à gages, voleur, brocanteur, trafic....
Moyennant une certaine somme intéressante for ME, je vous fait tout ^w^
(n'outre-passons pas néanmoins le domaine du travail svp =_=u)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aera.forumpro.fr/index.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vive le FRIC !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vive le FRIC !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» vive Chavez, vive Castro
» Le 30 mai 1431... Jeanne d'Arc est brulée vive à Rouen...
» Vive stupéfaction de Danielle Mitterrand
» ABA LA JUSTICE, VIVE IMPUNITÉ ET VIVE MARTELLY !
» Gamigo pompe à fric...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
°0° Enya °0° :: ~>• Pasiphae : Les autres lieux • :: Le casino-
Sauter vers: